You are here: Home » Actualités » Le chiisme et les sectes dans les collimateurs de l’Imam Azali : SAMBI est-il visé ?

Le chiisme et les sectes dans les collimateurs de l’Imam Azali : SAMBI est-il visé ?

 
Dans une déclaration récente faite par Hassane Nasr-Allah, le chef du Hezbollah libanais, il affirme que les Comores rejoindront prochainement la liste des nations chiites sur la chaine qatarie Al-Jazzera. 
 
Dans une vidéo datant de ?, Athoumane Mohamed, l’un de premiers disciples du prédicateur et ancien président Sambi, précise que c’est par ce dernier qu’il a découvert le chiisme et que tous ses disciples défendent automatiquement cette confession qui, actuellement, avec d’autres sectes connaissent une montée aux Comores. Il affirme en ce sens l’appartenance de Sambi à la confession chiite.
 
 
Dans le souci de consolider l’unité nationale, préserver la paix et la sécurité du pays et en réponse au chef de Hezbollah libanais, le président Azali  a adressé une mise en garde aux concernés lors de son allocution de la fête nationale du 6 juillet :
 
« Remettre en cause notre religion, c’est saper la cohésion nationale. Ainsi, la montée récente du chiisme et des sectes et des extrémismes de tout bord dans notre pays, avec les risques que cela comporte, sont de nature à créer des situations d’insécurités inacceptables. Certes, la Loi garantit la liberté de culte de chacun mais elle interdit toute forme de dogme militant.

C’est dans un souci de cohésion, que l’Etat comorien a pris une décision pour uniformiser le culte. Cette loi interdit ainsi toute campagne et/ou propagande, pratique religieuses ou coutumière non conformes à la doctrine Ahli-As-Sunnat wal Djamaa Madh-Hab Imam Chafiou.

Aussi voudrais-je réaffirmer ici,que toute pratique autre que la doctrine officielle consacrée par la Loi, qui porterait atteinte à la cohésion nationale, ne sera aucunement tolérée et sera sévèrement sanctionnée.

Sur ce point, je voudrais très solennellement attirer l’attention de tous, car il y va de la stabilité de l’union de notre pays : je ne laisserai à personne, à aucun groupement, la possibilité d’installer dans notre pays, une des situations à caractère religieux ou dogmatique qui ont fait sombrer plus d’un  pays dans le chao comme on est en train de le vivre dans le monde entier », le Chef de l’Etat comorien.

Powered by Comores infos