You are here: Home » Actualité » Le Colonel Mohamed Anrifi est décédé en pleine nuit

Le Colonel Mohamed Anrifi est décédé en pleine nuit

Le Colonel Mohamed Anrifi est décédé en pleine nuit

La dictature a tout fait pour étouffer cette triste nouvelle

Par ARM

     Nous avons appris en pleine nuit la mort, à l’Hôpital de Moroni, du Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit José, dit Obama, chef de l’Armée nationale de Développement (AND) à Mohéli. Ce décès soulève deux lancinantes questions chez les Mohéliens: pourquoi la dictature de Mitsoudjé a tout fait pour que la nouvelle ne soit pas connue la nuit du décès? Que cache-t-on à la famille du défunt, aux Mohéliens et aux Comoriens?

«Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: “Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés» (II, La Vache, 155-157).

© www.lemohelien.com – Mercredi 9 octobre 2019.

Powered by Comores infos