You are here: Home » Actualité » Le Colonel Mohamed Anrifi sera assassiné à l’Hôpital

Le Colonel Mohamed Anrifi sera assassiné à l’Hôpital

Le Colonel Mohamed Anrifi sera assassiné à l’Hôpital

Assoumani Azali a planifié sa mort, devenue inéluctable

Par ARM

       Les Comoriens chuchotent, murmurent, susurrent et parlent sous le manteau. Ils parlent tout bas de certaines choses pas belles qui se passent à l’Hôpital El Manrouf Dubaï, et invoquent le rôle joué par des Chinois sur ces choses-là. Et c’est à cet Hôpital qu’a atterri le corps paralysé du Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi, dit José, dit Obama, chef de l’Armée nationale de Développement à Mohéli, ancien camarade de promotion à l’Académie Royale militaire de Meknès, au Maroc, du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

Comme on le sait désormais, le samedi 5 octobre 2019, le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi a fait un accident vasculaire cérébral (AVC), qui l’a paralysé. Il est entre la vie et la mort, plus proche de la mort que de la vie. Cet AVC est devenu une affaire nationale à Mohéli, où la population se pose une seule question: comment ça se fait que le bavard de Fomboni, exécuteur des basses œuvres de son ancien camarade de promotion, soit foudroyé par un AVC à 7 heures et que le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri ne se soit soucié de l’évacuer à Moroni qu’à 16 heures, soit 9 heures plus tard? Très bizarre!

Oui, pendant 9 heures, le dictateur fou de Mitsoudjé a laissé mourir son comique de Fomboni. Il attendait l’annonce de sa mort. Pis, les Mohéliens, même s’ils savent que le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi est un de leurs pires ennemis, doivent s’attendre à ce que ça soit son cadavre qui regagne un jour leur île, compte tenu de ce qui se passe dans le sinistre Hôpital. Qui plus est, le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri a déjà planifié l’assassinat de son veau mohélien à deux têtes depuis très longtemps, et n’attendait que le moment d’en finir. Certes, les deux «Colonels» à la sauce tomate sont de la même promotion; mais, le tyran n’a jamais pardonné au bavard de Fomboni ses rumeurs perfides sur le fait que le voyou de Mitsoudjé lui avait volé son poste de radio (National Panasonic) à l’Académie et que le Président Mohamed Taki Abdoulkarim aie nommé spontanément le Mohélien chef de l’Armée, alors que le fou de Mitsoudjé avait dû faire intervenir tel Ambassadeur étranger accrédité à Moroni et 3 délégations de notables de la Grande-Comore.

Une page d’Histoire. Quand, le 19 décembre 2001, des mercenaires avaient débarqué à Mohéli, c’était pour s’approvisionner en armes auprès du Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi avant d’aller en Grande-Comore pour tuer le «saigneur saignant» Assoumani Azali Boinaheri. Mais, les Mohéliens avaient mis en déroute les mercenaires et en avaient tué la plupart. Le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi n’avait pas bougé le petit doigt, même s’il s’en attribue les mérites. Ce sont les Mohéliens, militaires et civils, qui ont fait le travail, et quand les renforts arrivèrent de Moroni, il n’y avait plus rien à faire.

Le bambochard Assoumani Azali Boinaheri déteste à mort le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi et va tout faire pour le tuer à Moroni. Les Mohéliens ont encore en mémoire le fait que lors du fiasco électoral du 24 mars 2019, c’était le Colonel Saïd Hamza qui était chargé de la besogne par le dictateur et non le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi. Si le bavard de Fomboni meurt dans les jours ou les semaines à venir, il faudra regarder dans la direction du dictateur fou de Mitsoudjé.

Rendez à Mohéli son fou national. C’est un dangereux vaurien, mais il est Mohélien. Un bon maître dont le chien meurt l’enterre toujours dans son jardin.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 6 octobre 2019.

Powered by Comores infos