You are here: Home » Actualités » Le courrier présidentiel 2016: Quoi de neuf?

Le courrier présidentiel 2016: Quoi de neuf?

MOUIGNI-MAMADOU sont montés sur le ring aujourd’hui!

Le courrier présidentiel 2016: Quoi de neuf?
Moi-aussi je veux faire comme SAMBI, montrer que je suis populaire! Mais ce que certains n’ont pas compris, SAMBI ne distribue pas des bahacha!

En effet aujourd’hui, le gouverneur MOUIGNI Baraka et le vice président Mamadou ont tous deux déposé,respectivement, leurs candidatures à la cour constitutionnelle. Accrochez-vous bien, ces personnalités en exercice ont mobilisé le tout Ngazidja à Moroni avec l’argent des contribuables comoriens. Chacun a financé les frais de transport de tout ce beau-monde et cerise sur le gâteau chaque délégation villageoise a reçu une enveloppe. J’espère que la prochaine fois, ils ne distribueront pas les bahachas, ni payer les frais de transport de ces délégations et là on verra si le rassemblement sera possible.
mbadakome

Suivez ces grands débatteurs
Vous allez vous faire une idées sur ces 3 candidats ici présents ou représentés. Les uns déclarent qu’ils fermeront les banques qui ne rentreront dans le fond d’investissement, les autres ont comme projet de lister les besoins, mise en place des mécanismes financiers par l’ouverture d’un guichet unique, et enfin la mise en place des banques d’initiatives populaires. A méditer
 

 
 
 
 

Enfin,  madame Moinaecha DJALAL a réussi son pari
Le courrier présidentiel 2016: Quoi de neuf?Le courrier présidentiel 2016: Quoi de neuf?
Accompagnée par le faiseur de président de la place, le sulfureux ARM, madame Moinaecha DJALAL a retiré sa candidature le 16 décembre dernier et a pu s’acquitter de sa caution sans ambages. Le moins que l’on puisse dire, il nous a prouvé qu’après l’obstruction émise sur sa candidature par la 1ere autorité réligieuse du pays, elle peut aller au bout de son projet malgré les obstacles. Surtout, elle vient de tordre le coup à tous ceux qui avaient lancé la rumeur ici, en France comme quoi , la femme d’affaires sans affaires, s’est évanouie dans la nature faute des moyens pour financer sa campagne. Une chose est sure, elle est en bonnes mains avec le Dr ARM. Et pour cause, ce dernier il est le conseiller de 3 candidats : Mamadou, général SALIMOU et madame Moinaecha DJALAL.
en tout cas avant d’arriver au sommet, elle a déjà le Mharuma et la tenue adéquate pour exercer la fonction de présidente.
Mbadakome

Powered by Comores infos