You are here: Home » Actualités » Le «crêprésident» Azali Assoumani sur une crêpe!

Le «crêprésident» Azali Assoumani sur une crêpe!

Le «crêprésident» Azali Assoumani sur une crêpe!

Par Saïd Idriss Ibrahim

     Depuis hier, les yeux des Comoriens sont rivés sur une crêpe! Non! Ce n’est pas en raison Ramadan, mais parce qu’une bien curieuse écriture s’est imprimée sur cette crêpe qu’une jeune femme du quartier de la capitale Mdjivourizé préparait pour l’Iftar de cette quatorzième soirée du Ramadan. Qu’est-ce qu’on lit sur cette crêpe? Quoi de plus classique que de vouloir automatiquement y voir un signe religieux. C’est pour la jeune femme et pour les premières personnes à affluer chez elle aussitôt la nouvelle sue, le nom d’Allah qui serait imprimé en alphabet arabe sur ce qu’on appelle désormais «la crêpe miraculeuse». Un grand Imam du pays a même été dépêché sur place pour constater la chose et procéder aux prières qui s’imposent en de pareilles circonstances! Des photos ont été prises et diffusées sans modération sur les réseaux sociaux. Mais qu’en est-il au juste?

     À supposer que ce ne sont pas quelques traces provoquées par le phénomène chimique dû à l’effet de la pénétration de l’huile de cuisson dans la pâte et de l’usure de la poêle, mais, Bon Dieu, qu’est-ce qu’il viendrait faire sur une crêpe? À l’heure des satellites et des fusées, pourquoi notre Seigneur aurait-il choisi un parachutage par crêpe? Certes les voies du Seigneur sont impénétrables et insondables, mais bon…

     Nous nous sommes intéressés à l’événement, et toute la soirée nous avons, et c’est le cas de le dire, tourné la fameuse crêpe dans tous les sens pour essayer de déchiffrer ce que beaucoup considèrent comme une écriture divine. Nous avons réveillé d’éminents graphologues qui, après des analyses très sérieuses, sont tombées sur une même conclusion: le nom qu’on lit sur la crêpe, en lettre arabes, n’est pas Allah, Dieu l’unique, Mais «Azali». Comme Azali Assoumani. Oui, la photo ci-dessus montre bien, sauf mauvaise foi, que cette écriture se rapproche plus du nom «Azali» que du nom «Allah». Les experts en phénoménologie ont été consultés, et tous expliquent que de tels phénomènes, rarissimes, se produisent lorsqu’un danger est imminent ou qu’une injustice a été commise. Ce sont, poursuivent- ils, les signes d’une arnaque à grande échelle. De là à faire un rapprochement avec l’arrivée au pouvoir du «Crêpresident», nous ne franchirons pas ce pas. Mais, personne ne peut nier que cela fait quelques semaines que les Comoriens se rendent de plus en plus compte que le nouveau président les roule dans la farine (un produit servant à la préparation des crêpes) et qu’il n’a pas de cap, comme s’il ne s’attendait pas à gouverner le pays, comme s’il débarquait, en comorien on dirait comme si «hadjivuriza», «il s’est jeté dans le vide»!

Par Saïd Idriss Ibrahim

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 21 juin 2016.

Powered by Comores infos