You are here: Home » Uncategorized » «Le crime pédérastique aujourd’hui ne paie plus»

«Le crime pédérastique aujourd’hui ne paie plus»

«Le crime pédérastique aujourd’hui ne paie plus»

Les traîtres se disent déçus par le tyran Assoumani Azali

Par ARM

     Dans sa chanson les «Trompettes de la renommée», Georges Brassens a joliment dit: «Le crime pédérastique aujourd’hui ne paie plus». Eh bien, à Mohéli, le crime pédérastique hier comme aujourd’hui ne paie pas. Les trois «Mohéliens» qui ont soutenu la «Constitution» de Mitsoudjé ne finiront pas vivants l’année 2018. La décision d’être prise quelque part à Ngamaroumbo, à l’endroit même où, au XIXème siècle, les Mohéliens avaient décidé d’aller découper leur Sultan tyrannique en petits morceaux avant d’aller le découper effectivement en petits morceaux. Chabouhane Baguiri, qui ne sait pas ce qui l’attend, ne pense qu’à la célébration de son «mariage» avec une de ses innombrables épouses, et à celui de sa fille, ignorant que son absence de statut social et généalogique de Mohélien à Mohéli ne le lui permet pas. Au préalable, il aurait fallu qu’il soit Mohélien et considéré comme tel.

Au même moment, il est un autre imbécile qui vient de se faire bannir de la société mohélienne à cause de son acharnement répété contre les intérêts constitutionnels et légitimes de l’île. Il s’agit du «Colonel» en carton-pâte Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit José, dit Obama, et que Mma Chamou, la Mère de Chamsidine, a surnommé «Mgna Mroni» («Celui qui fait caca à la rivière»). En effet, le «Colonel CP2» paie ses mauvais agissements contre les intérêts de Mohéli, en complicité avec le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

Il est exclu de son «Hirimou du Choungou Cha Mwali», sa «classe d’âge et d’appartenance à la société mohélienne». Cela signifie qu’on ne le considère plus comme un Mohélien, et qu’il n’a plus le droit de prendre part à une cérémonie quelconque à Mohéli. Un étranger à Mohéli qui se fait inviter par un ami mohélien dispose ce droit, mais «Mgna Mroni» l’a perdu. Ce qui signifie qu’un pou est plus respecté à Mohéli que «Mgna Mroni». Ses sœurs refusent d’admettre que leur cochon noir se comporte mal et s’est marginalisé lui-même par son comportement de chien, et injurient les Mohéliens. Mais, Mma Chamou, la Mère de Chamsidine, leur répond du tac au tac, elle qui ne se laisse jamais intimider.

Et voilà que le dégénéré répondant au nom de Mohamed Saïd Fazul dit Babadi se plaint d’avoir été trahi par le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri, lorsque la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé a demandé aux Commissaires de la Fonction publique des trois îles de transmettre à la Direction générale de la Fonction publique à Moroni la base du logiciel GISE de gestion des fonctionnaires. En attendant le rétablissement de la Constitution du 23 décembre 2001, celle de Mitsoudjé n’a-t-elle pas supprimé les postes de Commissaires auprès des Gouverneurs des îles? C’est maintenant que l’imbécile Mohamed Saïd Fazul dit Babadi s’en aperçoit.

Or, un communiqué scélérat de Bête-Salam a sifflé l’entrée en vigueur de la «Constitution» de Mitsoudjé, en attendant non pas sa future abrogation, mais son futur retrait, dans quelques semaines, puisque, juridiquement, elle sera censée n’avoir jamais existé. Ce communiqué scélérat a également annoncé la fin des mandats des Vice-présidents, des Conseils des Îles, des Commissariats et administrations des îles ainsi que la dissolution du gouvernement de l’Union. Ledit communiqué a signifié aux Gouverneurs des îles de se conformer à la «Constitution» de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé. Après avoir soutenu cette hérésie, Mohamed Saïd Fazul dit Babadi et ses Commissaires ne font que se lamenter. Demain, ils pleureront des larmes de sang. Ils vont payer très cher le crime qu’ils ont commis contre les Comores. Qu’ils s’y attendent.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 10 août 2018.

Powered by Comores infos