You are here: Home » Uncategorized » Le dossier de l’énergie entre les mains d’un ivrogne

Le dossier de l’énergie entre les mains d’un ivrogne

Le dossier de l’énergie entre les mains d’un ivrogne

Beuveries et souleries du soulard Paul-Charles Delapeyre

Par ARM

     Belle photo, n’est-ce pas? Non! Plus qu’une belle photo, une très belle photo. Elle montre le plus beau des Comoriens, le plus intelligent des Comoriens, le plus productif des Comoriens, le plus sobre des Comoriens, le Comorien qui n’a jamais pris une goutte d’alcool, le Comorien le plus parfait. Il s’agit de Son Excellence Monsieur Paul-Charles Delapeyre. Aux dernières nouvelles, cet individu est le Conseiller du «Vice-président» Djaanfar Ahmed Saïd Hassani (ouf!) et est spécialement chargé du dossier de l’énergie! On comprend alors pourquoi celui-ci est en plein naufrage. Sur cette photo, on voit Paul-Charles Delapeyre en train de se saouler la gueule au Restaurant La Grillade de Moroni, une cannette de bière à portée de la main. Il en a déjà éclusé certaines, et s’apprête à en écluser d’autres. En réalité, beaucoup de cannettes de bière passent entre ses mains de magicien des souleries quand il se met à se saouler la gueule. C’est son droit de se saouler à mort et jusqu’à ce que mort s’ensuive, mais quand on représente l’autorité dans un pays musulman, n’aurait-il pas été mieux indiqué de se saouler la gueule à l’abri des regards et des caméras afin de ménager la susceptibilité des Comoriens? Que nenni!

Pourtant, cette séance de beuverie n’est rien pour un individu qui a tué par le vol qualifié une flopée d’associations comoriennes de Marseille pour aller faire son grand mariage. Oui, l’homme Paul-Charles Delapeyre a fait dans l’escroquerie de bas étage, en dévalisant la plupart des ONG comoriennes de la Cité Phocéenne. Par la suite, il s’est autoproclamé entrepreneur, mais plus grave encore, Conseiller des Gouverneurs d’Anjouan et de Grande-Comore aux temps des Mohéliens de Beït-Salam. Quand il a voulu jouer son tour de folie à Mohéli, l’irascible Mohamed Ali Saïd lui demanda sans ménagement d’aller se faire cuire un œuf ailleurs, mais pas à Mohéli. Crypto-sambiste avec Ahmed Sambiste, crypto-azaliste avec le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani, il a toujours repoussé les limites de l’illicite et de l’immoral pour pouvoir assouvir ses appétits de pouvoir et d’argent.

Le 30 septembre 2010, Moustoifa Abdouraouf avait écrit sur lui les belles lignes qui suivent: «Ce métis né d’un colon et d’une mère originaire de Djoumoichongo dans le Hambou, n’est autre que l’ancien garçon qui aurait fait la honte des anciens de Marseille (notables aujourd’hui) par ses agissements de toujours se porter plus français que comorien. Et plus encore, ce Paul a participé à des actions de banditisme durant les années 70 et 80».

Aujourd’hui, alors que le dossier de l’énergie est en pleine destruction, il passe tout son temps à se saouler la gueule, alors qu’il n’a aucune expertise en matière d’énergie. Et c’est comme ça que le «ventriote» Azali Assoumani prétend pouvoir ramener l’électricité auprès de la population comorienne? L’homme qui raconte n’importe quoi sur Facebook ne gagne pas à être vu sous son vrai jour, celui de l’ivrogne invétéré. À votre santé, Excellence.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 10 février 2017.

Powered by Comores infos