You are here: Home » Actualités » Le Front national fait ses choux gras de l’île de Mayotte

Le Front national fait ses choux gras de l’île de Mayotte

Le Front national fait ses choux gras de l’île de Mayotte

Le parti de Marine Le Pen confirme son intérêt pour l’île

Par ARM

     Au secours! Le Front national se sert de Mayotte comme de laboratoire d’essai pour sa politique en matière migratoire, même si la cohérence du propos n’est pas garantie. Quand il en parle, il fait tout pour dire que Mayotte est prise d’assaut par des «méchants Comoriens», que ces derniers enlèvent le pain de la bouche des Mahorais, que l’État français ne fait rien pour défendre les Mahorais et leur île, que l’hôpital de Mamoudzou a la maternité la plus hyperactive de France par le nombre de parturientes, que les femmes des «méchants Comoriens» accouchent exprès à Mayotte pour que leurs rejetons naissent Français… Cette fois-ci, les frontistes ne veulent pas rester à Paris et parler de Mayotte; ils ont décidé de faire leurs choux gras de Mayotte en se rendant à Mayotte. La chose est savamment étudiée parce que la frontiste Joëlle Mélin est partie en éclaireuse sur l’île, en attendant la visite de Marine Le Pen (Photo).

     Comme il faut que les Comoriens entendent une voix venant de Mayotte quand il s’agit de Mayotte, il serait hautement souhaitable d’entendre cette voix ici et maintenant. Cet article qui va nous permettre de bien comprendre le sujet a été publié le mardi 27 septembre 2016 par le journal France Mayotte Matin et vaut le détour.

     «Le FN arrive aujourd’hui à Mayotte. Élections 2017: Le FN veut prendre le pouls du Département

     Elle s’appelle Joëlle Mélin, elle est député européenne du parti ENL depuis 2014 et membre de la commission de l’emploi et des affaires sociales. L’ENL, l’Europe des Nations et des Libertés est un groupe politique du Parlement européen fondé en juin 2015, situé à l’extrême droite de l’échiquier politique européen, un parti co-présidé par une certaine Marine Le Pen. Oui, Joëlle Mélin est une Lepeniste et elle arrive aujourd’hui sur le département, pour prendre le pouls de la population, et très certainement en repérage pour préparer l’arrivée de Marine Le Pen qui devrait venir dans les semaines à venir.

     Qui est Joëlle Mélin? Née à Versailles, elle a une double casquette, femme politique élue du FN à Aubagne, mais elle est également spécialiste des questions de santé. En effet, elle obtient un Doctorat en médecine à la Faculté de Marseille en 1975 et exerce la médecine générale pendant quelques années, pour après se spécialiser en gériatrie ou encore en immuno-rhumatologie. Autant dire que la député européenne a basé toute sa carrière professionnelle dans le médical, et c’est justement dans ce domaine-là qu’elle jouera un rôle important dans le clan Le Pen. C’est en 1993 que sa vie sur le plan politique démarre véritablement par sa rencontre avec Jean-Marie Le Pen, à l’époque président du Front national, et Marine Le Pen. 2 ans plus tard Jean-Marie Le Pen lui confie la coordination du pôle santé, puis du pôle santé et affaires sociales du FN et depuis 2012, elle coordonne des comités d’actions programmatiques de Marine Le Pen. En 2001, elle devient membre du bureau politique du parti d’extrême droite et à ce titre, participe à de nombreuses campagnes électorales locales sur la circonscription d’Aubagne dans le Département des Bouches-du-Rhône, régionales de la Provence-Alpes-Côte d’azur dont elle a été conseillère de 1998 à 2014 et nationales à quatre reprises sur les listes européennes.

     Sa venue à Mayotte n’est pas anodine, en pleine campagne pour les présidentielles de 2017. Le FN veut prendre le pouls des départements d’Outre-Mer et plus particulièrement de Mayotte, à l’heure où des collectifs pour lutter contre l’immigration clandestine se créent et où le basculement vers les extrêmes s’amorce, dû à un ras-le-bol général et à un désir de changement.

     Le Front national à travers Marine Le Pen ou encore sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, ont pour habitude de surfer sur l’actualité générale et politique afin d’exprimer leurs point de vue. À ce titre, on se souvient que lors des expulsions des personnes en situation irrégulière par la population mahoraise, la présidente du FN ne s’était pas faite prier pour émettre un avis sur la question alors qu’elle était interrogée dans le cadre d’une émission télévisée sur France 3. Elle avait ainsi déclaré clairement sans pincette qu’elle prenait fait et cause pour “ses compatriotes français” qui vivaient dans la misère. La députée du Vaucluse du clan Le Pen voulait alerter également à son tour le ministre de l’intérieur sur les conséquences de l’immigration clandestine à Mayotte en ces termes “Ces dernières semaines, le département de Mayotte est le théâtre d’inquiétants évènements consécutifs d’une immigration incontrôlée.

     Les Mahorais, se sentant abandonnés par les pouvoirs publics, organisent des expulsions de clandestins venus des Comores. Près d’un millier de Comoriens ont ainsi été délogés depuis janvier par des collectifs d’habitants. Cette situation engendre une dégradation des conditions sanitaires et de sécurité qui se répercutent sur l’économie locale. Ainsi, pas moins de 54% (ndlr chiffre de l’étude du MEDEF) des chefs d’entreprises envisagent de quitter l’île au regard de l’insécurité qui s’y répand” avait-elle déclaré en envoyant des chiffres sans fondement évoquant “près d’un millier de Comoriens délogés”.

     Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, elle avait cependant, tenu des propos qui contrecarraient ceux de sa tante lorsque toujours sur la question de Mayotte, elle envisageait de revoir le statut de département du territoire qu’elle ne voyait pas franchement demeurer dans le giron français. La situation de Mayotte vraisemblablement sert le discours du FN, puisque lors d’un déplacement en juin dernier à Arnas dans le Beaujolais Marion Maréchal-Le Pen, s’était attaquée une nouvelle fois à Mayotte mais aussi à Nicolas Sarkozy qui selon elle “a livré la France au Qatar et départementalisé Mayotte. Il veut faire croire qu’il défend notre identité ?” Laissant penser que Mayotte dénaturait l’identité nationale. Cette tirade lui avait valu plus de 8000 likes sur Facebook et 527 retweets. Entre double discours, au sein du parti extrémiste, tantôt compatissant envers les Mahorais, tantôt pessimiste quant à l’avenir de Mayotte, nul doute que Joëlle Mélin qui portera le discours du FN trouvera des oreilles attentives, alors même que la section départementale du Front national à Mayotte a vu le jour il y a quelques mois à peine. Une section départementale présidée par Soihibou Ali qui a participé aux estivales de Marine Le Pen les 17 et 18 septembre dernier.

     Le FN à Mayotte aujourd’hui signe le début d’une longue bataille avec le traditionnel défilé des candidats nationaux et de leurs soutiens pour les présidentielles. Joëlle Mélin sera l’invitée de la Matinale jeudi matin sur KTV et Kwezi FM, quelles annonces fera-t-elle? Une affaire à suivre de très près…

     Par Isabelle Fargier: Le FN arrive aujourd’hui à Mayotte. Élections 2017: Le FN veut prendre le pouls du Département, France Mayotte Matin n°1396, Mamoudzou, mardi 27 septembre 2016, p. 6.

     Alors, quand Mayotte est confrontée à une telle confusion, les divagations du «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani dans les couloirs de l’Assemblée générale de l’ONU ressemblent à un jeu d’enfants dans une cours de récréation. Qu’il inscrive la question de Mayotte ou non dans les débats de l’ONU ne le sauvera jamais du trou d’hérissons dans lequel il est tombé avec l’exécuteur de ses basses œuvres frauduleuses: le fugitif international Hamada Madi Boléro.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 2 octobre 2016.

Powered by Comores infos