You are here: Home » Actualités » Le gouvernement d'Azali est-il devenu une machine à broyer toute voix dissonante?

Le gouvernement d'Azali est-il devenu une machine à broyer toute voix dissonante?

 
Le gouvernement d'Azali est-il devenu une machine à broyer toute voix dissonante?
Le gouvernement d’Azali est-il devenu une machine à broyer toute voix discordante ?
 
Jusqu’à combien de morts les membres du gouvernement comorien vont-ils réagir ? Hier, c’était Ibrahim Halidi, l’ancien premier ministre, qui s’est vu refuser de quitter le territoire nationale pour se soigner à l’extérieur. Ce dernier, qui est déjà mort peu après son arrivée à Mayotte faute de soin, a dû se résoudre de quitter le pays clandestinement par kwassa-kwassa afin de se soigner. Mais malheureusement.
Même son de clocher pour notre regretté journaliste, Nakidine Hassane, qui n’a pas pu se soigner à l’extérieur. L’ancienne charge de communication du Ministre des finances est mort à l’hôpital moribond des Comores. Pourquoi n’a-t-on pas pu l’évacuer ? Alors, conscient de la dangerosité de notre système de santé ?
Le cas du colonel Anrifi?
Le colonel Anrif, le très trépignant homme fort de Mohéli est laissé mourir sur son lit d’hôpital. Pourquoi ? En réalité, l’homme aurait été parmi les personnalités encombrantes, Azali et ses consorts y avaient intérêt à le laisser seul pour se débrouiller. Résultat : il est mort d’une manière foudroyante.
Qu’en est-il de la situation de Sambi ?
Aujourd’hui, Sambi est lassé lui aussi sur le couloir de soin. Va-t-on le laisser mourir comme les autres ? L’ancien président des Comores  est devenu une sorte d’un boulet du gouvernement. Il n’est ni ici ni là-bas ? Sa situation preocupe tout le monde et les rumeurs sont entretenues pour maintenir l’opinion publique dans le flou. Que va’t-il faire Mohamed Elamine Soeuf, ministre des Affaires Étrangères qui n’a pas pu sauver le soldat Ibrahim Halidi ? tous les yeux des Comoriens sont dorénavant braqués vers Palais de Beit-salam!

Powered by Comores infos