You are here: Home » Actualités » Le gouverneur de Ngazidja reçoit le syndicat des agents de Comores-Telecom

Le gouverneur de Ngazidja reçoit le syndicat des agents de Comores-Telecom

Le bureau du Syndicat des agents de la société comorienne des télécommunications a été reçu lundi 12 octobre, à sa demande, par le gouverneur de l’île de Ngazidja. Ces représentants du personnel sont venus faire part au premier magistrat de l’île de leurs « inquiétudes »par rapport à l’arrivée prochaine d’un deuxième opérateur des télécommunications électroniques et surtout avec « la précipitation »  avec laquelle aurait été désigné, selon eux, ce deuxième opérateur.

Moustoifa Said, son secrétaire général, se voulait plus précis : « Nous ne sommes pas hostiles à l’arrivée d’un deuxième opérateur des télécommunications, mais nous souhaiterions que la concurrence soit loyale, qu’un cahier de charges lui soit imposé afin de préserver les intérêts de notre pays ». En tant que société publique, Comores-Telecom est soumise à des obligations de service public au détriment, parfois, de la rentabilité économique.

Nos inquiétudes, c’est surtout le devoir qui s’impose, celui de licencier 1600 personnes. Cela « constituerait  un drame pour de nombreuses familles qui vont se trouver sur le carreau », craignent les responsables de l’organisation syndicale qui cherchent à obtenir le soutien des différentes autorités dans leur démarche visant surtout  à sauver l’emploi.

Pour les syndicalistes, l’ANRTIC (Agence nationale pour la régulation des Technologies de l’Information et de la Communication)   aurait fait preuve de légèreté pour n’avoir  proposé de cahier de charges  à l’opérateur. Aussi souhaiteraient la suspension du processus pour pouvoir notamment fixer par écrit les droits et les devoirs du deuxième opérateur, étudier le sort du personnel de Comores-Telecom qui devra être remercié.

Powered by Comores infos