You are here: Home » Actualité » Le lâche Mohamed Djounaïdi Soilihi: le prix du silence

Le lâche Mohamed Djounaïdi Soilihi: le prix du silence

Le lâche Mohamed Djounaïdi Soilihi: le prix du silence

Secrétaire d’État, au prix de la mort de son cousin Fayçal

Par ARM

       Est-ce qu’à Ouzioini, au Sud de la Grande-Comore, la population va soulever et enterrer symboliquement le cercueil de Mohamed Djounaïdi Soilihi alors que ce dernier est encore de ce monde? La question se pose parce que ce parvenu spécialisé dans les méthodes d’arriviste et de gigolo vient d’être nommé secrétaire d’État, au prix de son silence de la lâcheté sur l’assassinat de son cousin, l’officier Fayçal Abdou Salam par le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Il faudra juste préciser que non seulement le Commandant Fayçal Abdou Salam et Mohamed Djounaïdi Soilihi étaient cousins, mais qu’en plus, c’est le père de Fayçal Abdou Salam qui a élevé son neveu Mohamed Djounaïdi Soilihi comme s’il était son propre fils. Or, ce dernier a la joie de serrer chaque jour la main de l’assassin de son cousin, et cela ne lui pose aucun problème de conscience, puisque conscience il n’en a pas, il n’en a jamais eu.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 16 juin 2019.

Powered by Comores infos