You are here: Home » Culture et Société » Le ministre de l'Intérieur a inauguré le commissariat de Hambou

Le ministre de l'Intérieur a inauguré le commissariat de Hambou

LE MINISTRE DE L’INTERIEUR A INAUGURE LE COMMISSARIAT DE HAMBOU ET UN POSTE DE POLICE DANS LE NGUWENGWE
Désormais, la région de Hambou dispose de son commissariat de police. Comme la sous-région de Djumoipangua (Nguwengue Mabadjini) obtient son poste de police.
Il faut dire que c’est un rêve qui vient d’être réalisé pour la région de Hambou. Elle qui patientait depuis des années et espérait cette implantation du commissariat.
C’est le Secrétaire Général du Ministère de l’intérieur, représentant le Ministre, qui était en réunion technique ce jour-là à Beit salam, qui a présidé les manifestations. Ont également occupé les places réservées aux autorités, outre le cabinet du Ministère de l’Intérieur, l’exécutif de l’île de Ngazidja, des hauts gradés de la Police Nationale, des préfets, des élus….
Ambiance festive, au cours des deux cérémonies respectives organisées pour la circonstance.D’abord, à N’kourani yasima et Singani après. Rien n’a été laissé au hasard pour la réussite de ces événements. Hommes, femmes, jeunes moins jeunes cadres, tous vêtus de leur tenue de cérémonie, colliers de fleurs, des youyous étaient au rendez-vous.
Du côté du Ministère de tutelle, les personnes ressources ont été affectées dès ce jour. Pour l’heure, on comptabilise 7 affectations au Commissariat de Hambou dont 3 hauts gradés de la police nationale et quatre agents. Dans la sous-région de Djumoipangua à Mbadjini, on note un Inspecteur et deux agents de police.
Les discours prononcés par les dignitaires représentant ces deux régions ont insisté sur l’importance de l’implantation de ces institutions de sécurité, sans omettre de louer les mérites de Houmed Msaidié pour son action depuis qu’il est au Ministère de l’Interieur. Selon eux, l’implantation de ces institutions dans leurs régions « c’est pour veiller à toute tentative de troubles, ce qui les enchantent et fait œuvre de prévention auprès des jeunes.
A son tour, le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur a appelé les communautés concernées à travailler en étroite collaboration avec les services de police. Mdjomba Moussa a tenu à rassurer qu’il ne s’agit pas d’intimidation de la part des forces de l’ordre. Mais plutôt, qu’il est question de maintien de la stabilité et de la paix.
Visiblement, ce énième pas pour le renforcement de la sécurité publique marque la volonté du Ministre de l’intérieur, en l’occurrence, Houmed Msaidié d’agir en faveur du maintien de la paix et de la cohésion sur le territoire national.

Par Ministère de l’Intérieur de l’Union des Comores

Powered by Comores infos