You are here: Home » Actualité » Le ministre pédophile et incestueux «a tuer» A. Sambi

Le ministre pédophile et incestueux «a tuer» A. Sambi

Le ministre pédophile et incestueux «a tuer» A. Sambi

Mohamed Housseine Djamalilaïli divague sur A. Sambi

Par ARM

       Chaque île a ses propres brebis galeuses. Pour le moment, oublions l’idiot maudit Mohamed Saïd Fazul, le semblant de «Gouverneur» de Mohéli, roi des imbéciles. Disons ceci: si Mohamed Housseine Djamalilaïli, prétendu ministre de la «Justice», était Mohélien, il n’aurait jamais osé dire ceci: «Conformément à la Loi, le mandat de dépôt de l’ancien Président Sambi est illimité» et que «la Justice a le droit de maintenir au temps qu’il faut un présumé d’un détournement des biens publics». Oui, un Mohélien n’aurait jamais dit une telle imbécilité. Mais, Mohamed Housseine Djamalilaïli est Grand-Comorien, et ses compatriotes de Grande-Comore ne sont pas scandalisés de voir le ministère des Affaires islamiques et de la Justice être dirigé par ce pédophile incestueux. Mohéli a ses brebis galeuses, mais que les Mohéliens dénoncent. Or, nos voisins de Grande-Comore donnent l’impression qu’ils s’accommodent de la personne maudite de Mohamed Housseine Djamalilaïli, le fou du sexe facile, le pédophile enragé, qui couche avec les petites filles de sa propre basse-cour familiale.

L’ancien Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi est assigné à résidence depuis le 19 mai 2018. Dans 6 mois, ce crime aura 3 ans. Il n’a jamais été jugé. Il n’a jamais été reconnu coupable. Il n’a jamais été condamné à une privation de ses droits et libertés. Or, le fou maudit Mohamed Housseine Djamalilaïli ose prétendre qu’il restera en prison «au temps qu’il faut». Quand, le pédophile Mohamed Housseine Djamalilaïli dit que, «conformément à la Loi, le mandat de dépôt de l’ancien Président Sambi est illimité», il s’agit de quelle loi? Quel est l’article du Code de procédure pénale il invoque pour justifier son délire? Je le dis tout de suite, en tant que juriste: cet article n’existe pas et n’a jamais existé. Et si quelqu’un arrive à prouver son existence, je vais brûler en public tous mes diplômes. C’est promis…

Je rappelle au fou maudit Mohamed Housseine Djamalilaïli qu’Ahmed Abdallah Mohamed Sambi est assigné à résidence sans le moindre motif légal depuis le 19 mai 2018, et que «l’assignation à résidence poursuit l’objectif de lutte contre le terrorisme, qui participe de l’objectif de valeur constitutionnelle de prévention des atteintes à l’ordre public. Les conditions de recours à cette mesure sont prévues et son champ d’application limité à des personnes soupçonnées de présenter une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public. Cependant, compte tenu de sa rigueur, la mesure d’assignation à résidence ne saurait, sans méconnaître les exigences constitutionnelles précitées, excéder, de manière continue ou non, une durée totale cumulée de douze mois. Eu égard à son objet et à ses effets, notamment aux restrictions apportées à la liberté d’aller et venir, une assignation à résidence prise en application de l’article L. 228-2 CSI, porte, en principe et par elle-même, sauf à ce que l’administration fasse valoir des circonstances particulières, une grave et immédiate à la situation de cette personne, de nature à créer une situation d’urgence justifiant que le juge administratif des référés, saisi sur le fondement de l’article L. 521-2 CJA, puisse prononcer dans les plus brefs délais, si les autres conditions posées par cet article sont remplies, une mesure provisoire et conservatoire de sauvegarde»: Michel Lascombe, Aymeric Potteau et autres: Code constitutionnel et des droits fondamentaux, Annoté, commenté, en ligne, 10ème édition 2021, Dalloz, Paris, 2020, p. 8.

Voilà l’opinion émise par des vrais juristes. Est-ce que Mohamed Housseine Djamalilaïli veut nous dire qu’il maîtrise plus le Droit que ces juristes? Si tel est le cas, qu’il le dise ici et maintenant. Il faut juste que les Comoriens sachent que tout ce qui est fait contre Ahmed Abdallah Mohamed Sambi depuis le 19 mai 2018 est contraire à toutes les Lois du monde.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 12 décembre 2020.

Powered by WPeMatico