You are here: Home » Actualité » Le mort Assoumani Azali va-t-il vraiment ressusciter?

Le mort Assoumani Azali va-t-il vraiment ressusciter?

Le mort Assoumani Azali va-t-il vraiment ressusciter?

Ses séides veulent le faire sortir du cercueil pour «l’investir»

Par ARM

     Les Comoriens vont finir par rire. Les Comoriens vont finir par rire parce qu’ils ont bien compris une chose: le presque moribond agonisant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», se voit en «miraculé» de Droit divin et de mission divine. Seulement, son statut de «miraculé», c’est lui-même qui l’invente. Comme il veut se faire passer pour le représentant de Dieu sur Terre, il a inventé les faux attentats et la fausse rébellion à Anjouan, et l’affaire des clous à Mohéli, pour pouvoir parader devant ses séides et dire: «Ils ont tenté de me tuer, mais comme je suis sous protection divine spéciale, rien de grave ne va m’arriver».

Maintenant qu’il est presque mort où ne sait même pas dans quel pays (on le dit à Abu-Dhabi, aux Émirats Arabes Unis), ses affidés veulent rééditer le coup de décembre 2019, en le présentant en Lazare, qui après avoir été mort est revenu à la vie à la demande de Jésus-Christ: «Lazare, sors!». «Rééditer» parce que le clan des mendiants et des criminels souhaite le rétablissement de son chef pour aller le faire accueillir de nouveau à l’Aéroport de Hahaya par des personnes ayant reçu des enveloppes d’argent pour cette funeste réception. En d’autres termes, ce que le dictateur fou de Mitsoudjé n’a pas obtenu par les urnes et le suffrage universel, il compte l’avoir par un accueil préfabriqué par des «pleureuses officielles» à Hahaya.

Ce mélange de genres relève à la fois des méthodes de la mafia, de la martyrologie indécente et de la propagande malsaine. Nous avons tous vu qu’après le «malaise vaginal» du 1er décembre 2018, tout avait été fait pour le présenter en «miraculé», alors que sa diction, ses propos, ses actes et sa présentation physique sont ceux d’un fou maudit gravement malade.

En même temps, ses séides sont très préoccupés parce qu’ils veulent leur mort-vivant pour «l’investiture» du sang et de la mort. Sans cette «investiture», ils vont manger du sable et du sel. Il leur faut donc leur mort pour «investir» un mort. Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 20 mai 2019.

Powered by Comores infos