You are here: Home » Actualités » Le mouvement Jeunesse Force de la République (JFR) compare Azali à Ali Soilihi

Le mouvement Jeunesse Force de la République (JFR) compare Azali à Ali Soilihi

Le mouvement Jeunesse Force de la République a tenu hier mardi un point de presse. Il avait pour but de montrer leur mécontentement face aux informations qui circulent ces derniers temps dans les réseaux sociaux « dénigrant » l’Etat comorien notamment le président de la République.

Ces derniers temps, des informations circulent dans les réseaux sociaux véhiculant une mauvaise image au pays. Parfois même, on voit des images caricaturant le président de la République. Le mouvement Jeunesse Force de la République a exprimé son mécontentement contre ce genre de publications à travers l’Internet. « Pourquoi un citoyen comorien qui est soit disant musulman ose écrire des choses horribles, se demande Anchikidine Maanfou, secrétaire national de Jeunesse Force de la République (JFR). C’est malheureux quand je vois les informations dans les réseaux sociaux qui insultent notre pays surtout le chef de l’Etat. Mais ces derniers temps, tout cela montre un manque de civisme et de patriotisme au sein notre société. Un intellectuel, un politicien ou un citoyen qui déshabille le chef de l’Etat dans les réseaux sociaux et aller jusqu’à dire que le président est mort sans aucune source, c’est regrettable» déplore-t-il.

Le secrétaire général adjoint de JFR a saisi cette opportunité pour dire à la population de ne pas se laisser embarquer par ces gens qui cherchent à détruire notre pays. « Aujourd’hui, les comoriens pensent au feu président Ali Soilihi alors que tout le monde était contre lui à son époque. Ils étaient contre parce que, ils n’avaient pas compris sa philosophie, malgré qu’il a tout fait pour que notre pays progresse. Nous le mouvement Jeunesse Force de la République (JFR), nous ne voulons pas retomber dans le même piège à cause des politiciens qui ont échoué. Nous appelons les citoyens qui sont pour ou contre le gouvernement d’Azali à se réunir pour le bien du pays », déclare-t-il.

A son tour le coordinateur de la JFR, Abdillah Ibrahim Mfoihaya tente de ramener à la raison les gens de mauvaise foi. « Vous avez le droit de critiquer la politique du gouvernement et les autorités sans dénigrer le pays et notre président. Mais ces derniers jours ce qui se passe dans les réseaux sociaux, c’est vraiment impensable. Nous somme une nation musulmane, respectons au moins la religion qui nous recommande de se respecter », conclut-il.

Nassuf Ben Amad

Powered by Comores infos