You are here: Home » Toufé Maecha » Le nul ministre de l'éducation fait la fête à Anjouan pendant que étudiants et enseignants mènent une lutte à Moroni

Le nul ministre de l'éducation fait la fête à Anjouan pendant que étudiants et enseignants mènent une lutte à Moroni

Pendant que les enseignants luttent pour leurs droits, et les étudiants, pour la rentrée, Athoumani Ali fait des va-et-vient entre Anjouan et Ngazidja pour le mariage d’un ami.
Il s’en fout complètement du sort des étudiants comoriens. Athoumani Ali, le très nul ministre de l’éducation nationale, passe son temps dans la fête de mariage d’un proche à Anjouan, au lieu de s’occuper de la rentrée universitaire qui n’a toujours pas lieu jusqu’aujourd’hui. Il a d’abord refusé d’accueillir les étudiants avec lesquels son directeur de cabinet avait fixé un rendez-vous le mercredi 23 dernier. Un rendez-vous que le ministre lui-même a annulé in extremis, une fois les étudiants dans le bureau de sa secrétaire particuliere. 
Puis, le mardi dernier, quand le syndicat des enseignants de l’université des Comores (SNEUC) essayait de le rencontrer, il a réussi à se trouver une raison pour échapper. La rentrée universitaire devait avoir lieu depuis lundi 21 septembre. Ça n’a pas été le cas, malheureusement. Le syndicat demande désormais un versement d’un deuxième mois de salaire, et la mise en place d’une commission d’enquête, dont la mission consiste à faire retourner le prélèvement de taxe en faveur faveur de l’université. 
Jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes, aucune information ne nous permet de dire que le ministre a reussi à résoudre une des questions qui l’attendent. Ce qu’on sait de ce fêtard ministre, il était à Anjouan depuis le jour de l’Aïd jusqu’à avant-hier mardi où il était revenu assister au conseil des ministres d’hier mercredi. Ce jeudi matin, actuellement même, celui qui est entrain d’assassiner l’enseignement se trouve à l’aéroport de Hahaya. Direction: dans la fête de mariage d’un proche à Anjouan. Ce somnambule ministre agit dans une indifférence totale de sa mission en tant que tel. 
Légende: Les étudiants en sit-in de 48h à l’université depuis mercredi matin
Les étudiants de l’université élisent domicile dans un bâtiment de ladite université depuis hier. Un sit-in de 48h a commencé depuis ce mercredi. Environs 4000 s’étaient retrouvés à l’IFERE, dont une centaine y ont passé la nuit. Attoumani Ali, lui, est entrain de voyager entre les île aux frais du contribuable, pour assister à des fêtes de mariages. 
L’histoire est là. Quand elle a retenu que le 10 juillet le ministre a fait reprendre l’épreuve d’anglais sur le baccalauréat, seulement à Ngazidja alors que les fraudes ont été constaté sur l’ensemble du territoire nationale, elle retiendra aussi que sa principale préoccupation c’est de jouer le fêtard et non le bosseur. L’histoire retiendra aussi qu’Attoumani Ali était le ministre fantoche de tout un gouvernement. L’histoire retiendra qu’Attoumani Ali, ce défaitiste ministre, n’a jamais réussi ses missions, ni sur le sport ni sur l’enseignement. L’histoire retiendra qu’il était une fois, un somnambule a été nommé ministre de l’éducation nationale.
Par Toufé Maecha
© « Copyright ©2011 AHAMED ZOUBEIRI Hakim. www.habarizacomores.com|(أخبار من جزر القمر) Tous droits réservés.

Powered by Comores infos