You are here: Home » Actualité » Le passeport diplomatique d’Azali à un «opposant»

Le passeport diplomatique d’Azali à un «opposant»

Le passeport diplomatique d’Azali à un «opposant»

Azali avait déjà remis à l’«opposant» chéri 5.000 euros

Par ARM

       «Honni soit qui mal y pense», surtout à un moment où certains activistes aux allures d’agents doubles disent doctement: «Il ne faut pas critiquer ceux qui combattent la dictature».

Ahmed Wadaane Mahamoud est un frère bien-aimé, un frère qui nous est très cher. Il n’est écrit nulle part ici qu’il s’agit de lui. Dès lors, celui qui dira que l’article le concerne devra le prouver et assumer seul la responsabilité de son accusation devant lui.

Voici l’affaire. Le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, a offert un passeport diplomatique avec visas et tout et tout à un «opposant» qui mène grande vie en France, et qui s’est même servi de son fameux document flambant neuf pour se rendre au Maroc et aux États-Unis. Interrogé sur son statut d’«opposant» voyageant avec un passeport diplomatique offert par la dictature qu’il dit combattre, l’«opposant» endimanché et enfariné, la main sur le cœur, la larme à l’œil, la voix tremblant des trémolos de la sincérité, déclare en détournant le regard: «Je suis digne de ce passeport diplomatique parce que j’avais été candidat à l’élection présidentielle de 2016, même si en fait de bulletins de vote, je n’avais reçu que quelques bananes et brouettes, étant classé dernier des candidats. Ce sont des choses qui arrivent, n’est-ce-pas? N’est-ce-pas?».

Le fameux «opposant» avait reçu auparavant 5.000 euros du même dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, pour soigner son bras blessé lors d’une manifestation pacifique à Moroni. Il s’était obstinément tu, alors qu’il aurait évité bien des soupçons s’il avait déclaré le «don». Interrogé sur le paradoxe, l’homme dit: «Comme ce sont les autorités qui m’ont blessé, il est normal qu’elles me donnent les moyens de me soigner». Oui. D’accord. Seulement, il faudra qu’il explique aux Comoriens pourquoi il tait des actes qui jettent le trouble dans les esprits et font de lui un traître de luxe.

Ce n’est pas bien.

Toute ressemblance avec une personne qui a existé ou qui existe encore ne serait que pure coïncidence. Allons bon…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 22 mars 2021.

Powered by WPeMatico