You are here: Home » Actualités » Le président Azali a inauguré la préfecture de Moya

Le président Azali a inauguré la préfecture de Moya

Dans le bloc administratif, inauguré par le président de la République, vont cohabiter les services de la préfecture de la région de Moya, du commissariat régional de la police et de l’état civil de la mairie. La construction du bâtiment à étage a été financée essentiellement par la communauté et sa diaspora à hauteur de quatre-vingt millions de francs comoriens.

Le président Azali a inauguré la préfecture de Moya

Le bâtiment à étage devant, désormais, abriter la préfecture de la ville de Moya et de sa région a été inauguré hier, mercredi 24 mai, en présence du président Azali Assoumani, du ministre de l’Intérieur, d’ambassadeurs de pays étrangers et de représentants du Système des Nations unies, notamment.
 
Ce bâtiment aurait, d’après des sources associatives de cette localité, coûté la bagatelle de quatre-vingt millions de francs comoriens, un financement essentiellement issu de la communauté et de sa diaspora. 
 
Une fois de plus dans ses propos, le président Azali Assoumani a appelé ses compatriotes à donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’essor du pays, avant de compter sur un soutien extérieur. S’adressant aux partenaires étrangers, il a, à cet effet, nié ce que l’on lui prêterait, à savoir qu’il aurait dit que  le pays n’a plus besoin d’aide étrangère.
 
«C’est faux ! J’en ai bien besoin, et avec neuf zéros derrière ! Seulement nous devons nous-mêmes nous aider avant d’espérer que le ciel nous aide», a-t-il dit.
 
Abondant dans le même sens, le gouverneur de l’île, Abdou Salami Abdou, a exhorté les autres localités à «prendre exemple sur Moya, qui a toujours pris son développement à bras-le-corps».
 
Et une jeune fille, qui parlait «au nom de la jeunesse de la région», a remis au chef de l’État un livret titré «la ville de Moya avec Azali pour une émergence partagée», lequel résume les projets de développement local.
 
Le bâtiment qui vient d’être inauguré devra, en effet, abriter, en plus de la préfecture,  le commissariat de police de la région et le service d’état civil de la mairie.
 
Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou, a réitéré l’engagement du gouvernement à l’équiper en mobilier et matériel bureautique. Selon lui, par ailleurs, la présence de figures de l’opposition dans ce rassemblement «prouve que le président Azali est bien le père de l’unité nationale».
 
Le président Azali reviendra sur ce propos dans son discours, remerciant ses «amis des partis politiques de la mouvance gouvernementale comme de l’opposition», évoquant au passage le nom de Maitre Larifou, leader du parti Ridja et Mouigni Baraka du parti Rdc.
 
Sardou Moussa
Alwatwan

Powered by Comores infos