You are here: Home » Non classé » le Président Azali Assoumani devient vice-président du Bureau de la conference de l’UA.

le Président Azali Assoumani devient vice-président du Bureau de la conference de l’UA.

34ème session ordinaire de l’Union africaine, le Président Azali Assoumani devient vice-président du Bureau de la conference de l’UA.

La 34ème session ordinaire de l’Union africaine a ouvert ses travaux ce matin, samedi 6 février 2021 à Addis-Abeba, capitale éthiopienne.

Les chefs d’Etat et chefs des Gouvernements qui participent à cette session par visioconférence se sont penchés sur le Rapport « la réforme institutionnelle de l’UA » et le Rapport relatif aux « progrès de la réponse de l’Union africaine face à la pandémie de COVID-19 sur le continent. »

Le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, a officiellement pris ses nouvelles fonctions de Président en exercice de l’Union africaine.

Le Président de l’Union des Comores, SEM. AZALI Assoumani est investi deuxième Vice-président de l’Union Africaine (UA) pour l’année 2021, le premier vice-président est le Président de la République du Sénégal et le troisième Vice-président est le Président d’Égypte.

Le thème central de ce sommet est : « Arts, culture et patrimoine: leviers pour construire l’Afrique que nous voulons».

La session procédera aux Élections et nominations de la direction de la Commission de l’UA et du chef de la direction de l’AUDA / NEPAD.

Le Président de la République s’est exprimé sur les deux thèmes du jour, la pandémie et le réforme de l’UA (Lire larges extraits de ses interventions).


Extraits des interventions du Président de l’Union des Comores sur les deux thèmes, la pandémie et la réforme de l’UA :

Mot de Son Excellence Monsieur Azali Assoumani, Président de l’Union des Comores sur le rapport de l’UA sur la Covid-19

« En effet, comme l’a souligné la Commission Economique pour l’Afrique et selon la Banque Mondiale, notre continent risque de connaitre sa première récession depuis 25 ans, ainsi qu’une chute de la croissance de moins 3,3% en Afrique subsaharienne.

S’agissant de mon pays, l’Union des Comores, nous avons enregistré le premier cas de la COVID-19 le 30 avril 2020, soit 2 mois et demi, après son apparition.

Avant même l’enregistrement de ce premier cas et pour des raisons de prévention, le Gouvernement comorien, avec l’appui des autorités compétentes du pays, a pris des mesures barrières et des décisions strictes visant à empêcher la propagation du virus, sur l’ensemble du territoire national.

Les résultats se sont avérés encourageants.

Cependant, l’arrivée du nouveau variant beaucoup plus virulent, confirmé chez nous, nous a pris de court.

Ainsi, en en dépit des dispositions prises pour prévenir et juguler la pandémie, l’Union des Comores connait désormais une propagation du virus.

Excellences, Honorable assistance,

Il devient de plus en plus clair, que le monde entier va devoir, malheureusement, vivre avec le virus et ou ses variants, dans les mois et années à venir.

Ainsi, si des mesures drastiques ne sont pas prises à temps, nos pays risquent de vivre des moments difficiles.

Les scientifiques sont unanimes sur le fait que la vaccination reste la seule solution sûre et efficace, pour prévenir cette pandémie et la solution pour garantir une meilleure santé à nos populations, déjà durement frappées par d’autres pandémies, et d’assurer une meilleure protection à nos économies.

C’est ainsi, que je voudrais lancer un appel pressant à notre Organisation, l’Union Africaine, qui a déjà mis sur pied le groupe de travail africain sur le coronavirus, pour qu’elle mette tout en œuvre afin que nos pays puissent disposer, eux aussi, dans les meilleurs délais, des vaccins appropriés. »….

Avant de clore mon propos, je tiens, au nom du Gouvernement et du peuple comoriens, et en mon nom personnel, à remercier, très sincèrement, nos Partenaires au Développement et plus particulièrement la Commission de l’Union Africaine, à travers le CDC Afrique, pour l’appui multiforme qu’ils ne cessent d’apporter à l’Union des Comores et au continent, pour nous aider à mieux lutter contre cette pandémie.

Je vous remercie ».


Intervention de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani Président de l’Union des Comores sur la réforme de l’Union Africaie.

« Permettez-moi tout d’abord Monsieur le Président de vous adresser mes sincères félicitations pour la sagesse avec laquelle vous dirigez nos travaux, depuis votre accession à la présidence de notre conférence.

J’ai suivi avec grande attention, le rapport qui vient de nous être présenté sur la reforme institutionnelle de l’Union Africaine par mon frère, Son Excellence Monsieur Paul KAGAME, Président de la République de Rwanda et Leader sur la reforme institutionnelle.

Je voudrais lui adresser mes remerciements et notre reconnaissance, pour son leadership et saluer la qualité de ce rapport.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Les reformes préconisées et leur vision à long terme, pour une Organisation panafricaine performante, au service de nos peuples, arrivent à point nommé et sont en parfaite symbiose avec les reformes en cours dans beaucoup de nos pays, dans l’objectif de les conduire vers le développement économique et social auquel tous nos peuples respectifs aspirent.

Nous adhérons pleinement aux réformes, notamment dans ses aspects visant à rationnaliser le budget de notre Organisation.

En effet, c’est en réduisant les dépenses que nous pouvons engranger des recettes conséquentes, pour financer les nouveaux chantiers de notre Organisation panafricaine.

Pour réussir ces reformes, nous devons néanmoins tenir compte des particularités et des préoccupations de tous nos pays, notamment les plus vulnérables et les plus exposés.

A cet égard, mon pays, l’Union des Comores, porte son adhésion entière et totale à cette vision consistant à faire de notre Organisation une institution, résolument engagée pour la paix, la sécurité et le développement inclusif de notre cher Continent et en phase avec l’évolution du monde mais surtout avec les Objectifs de Développement Durable fixés par l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Je vous remercie »

Powered by WPeMatico