You are here: Home » Actualités » Le Raid fait un assaut terrifiant par erreur chez une famille d’origine comorienne.

Le Raid fait un assaut terrifiant par erreur chez une famille d’origine comorienne.

Le Raid fait un assaut terrifiant par erreur chez une famille d’origine comorienne.
Un préjudice moral qui reste irréparable :

Trois enfants touchés par l’assaut du Raid et le traumatisme est bien plus grand qu’on ne peut l’imaginer. Dans un premier temps les enfants refusent catégoriquement de sortir de peur de se faire agresser et une mère seule sous le choque qui ne sait quoi faire. Après cette matinée cauchemardesque tout s’est enchainé ; visite chez le psychologue du travail, pour les enfants une consultation chez un psychologue a été inévitable. Comment expliquer cela à des petits anges ayant vu le diable de près ?

Cette erreur du Raid reste gravée pour toujours. Comment une famille sans soucis jusqu’ici, une mère fonctionnaire avec un poste respectable s’est-elle retrouvée dans cette situation ?

Une bavure du procureur de Pontoise .

A Montreuil, Il est 5h00 ce mercredi 15 juin quand le Raid casse cette porte blindée les mains armées pointées vers cette femme et ses trois enfants. Allongée sur son lit, le bout de l’arme sur la tête « ne bouger pas, aucun geste ! », bousculée à même le sol, le lit cassé, elle voit toute sa vie défiler. Est ce un cambriolage, suis-je attaquée par des bandits, et mes enfants sont-ils vivants ? : ce sont les premières questions qui m’ont fait surgir de mon sommeil déclare t-elle les larmes aux yeux.

Aucun homme dans ce domicile car elle est divorcée, des pleures un peu partout dans cet appartement de trois chambres pourtant rempli d’homme cagoulés entrainés pour les situations les plus extrêmes.

Mais ici aucun coupable, aucun meurtrier, aucun terroriste, juste une femme et ses enfants.

En faite ils se sont trompés de porte, ils recherchaient le numéro 305 mais ici c’est le 304, c’est à 5h20 que le Raid se rend compte de l’erreur et casse la porte du voisin d’en face. Parce que le nom de famille est à connotation musulman, juste pour cette raison ?

Cette famille d’origine comorienne est tout de suite abandonnée avec un appartement complétement détruit, des lits et des portes cassés.

Dans leurs regards et dans les mots, malgré leur discrétion aujourd’hui cette famille est bouleversée , la veille fut joyeuse et c’est tout, rien ne sera plus pareil.

Mais qui paiera ce préjudice moral et matériel ?

Un agent a laissé un numéro qui reste cependant sourd, personne au bout du fil, aucune solution mais aucune dignité reconnaitra cette mère.

C’est durant l’après-midi et plus précisément à 16h00 qu’un représentant du Raid appelle pour s’excuser « Nous sommes désolé on s’est trompé, navré ». Et c’est tout, cette famille se retrouve abandonnée. Ce processus est irréversible sans la reconnaissance du préjudice et de l’état de la victime.
Le Raid fait un assaut terrifiant par erreur chez une famille d’origine comorienne.

canalboom.fr

Powered by Comores infos