You are here: Home » Uncategorized » Le sorcier d’Assoumani Azali «prie» nu à Bête-Salam

Le sorcier d’Assoumani Azali «prie» nu à Bête-Salam

Le sorcier d’Assoumani Azali «prie» nu à Bête-Salam

Satanique, Ambari Darouèche aime beaucoup le spectacle

Par ARM

     La pauvre chérie! Elle serait presque à plaindre. En public, elle fait bonne figure, fait semblant de tenir une forme olympique de vieille mamie cinglée, mais sur les plans physique et psychologique, elle est détruite. Ambari Darouèche dite Mmakapihi, «La Mère qui ne prépare jamais à manger», puisqu’il s’agit d’elle, ne dort plus. Son moral est à zéro. Elle fait pipi sur elle au lit, et mesure l’étendue du fossé infranchissable séparant sa «Ripoux-blique» de Mitsoudjé aux Comoriens, qui détestent et méprisent son mari et son clan de voleurs de poules, y compris elle-même.

Elle croit avoir trouvé la solution à ses peurs, insomnies et stress en ayant recours à ses sorciers, féticheurs et marabouts. Le dernier avatar de cette orgie de magie noire est du goût le plus sinistre. En accord avec son vaurien de mari, le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», elle fait entrer chaque nuit à Bête-Salam un sorcier qui «prie» nu comme le jour de sa naissance. La chose relève du pur satanisme car aucun Musulman ne peut prier les genoux découverts, et à plus forte raison tout le corps nu. Un Musulman ne prie jamais nu. Ambari Darouèche a trouvé un dieu en Satan. D’après les indiscrétions en provenance de Bête-Salam, Ambari Darouèche, qui assiste à toutes ces séances de charlatanerie satanique, apprécie beaucoup le spectacle, admirant le sorcier nu, avec ses yeux de droguée extatique complètement fada et gaga.

     Cette bouffonnerie destinée à assurer au couple maudit de Bête-Salam la tranquillité durant son règne à mort fait suite à une longue chaîne de pratiques sataniques. En effet, avant l’élection présidentielle de 2016, horriblement fraudée par les Mohéliens de Bête-Salam, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri avait été averti par un sorcier de Pemba, en Tanzanie, qui lui avait dit qu’il n’avait aucune chance de se faire élire honnêtement et de manière constitutionnelle, et que, s’il usait de fraude, il n’allait pas finir sa troisième année au pouvoir. Nous y sommes.

Le but du «référendum» bidon, anticonstitutionnel et dénoncé du lundi 30 juillet 2018 est de permettre au filou de Mitsoudjé d’abréger lui-même sa troisième année à Bête-Salam, pour conjurer le sort, avant de régner de nouveau à partir de 2019. En 2016, un sorcier du Sud de la Grande-Comore avait dit au «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri qu’il ne pouvait retourner à Bête-Salam que par la fraude électorale, et que, même pour cela, il devait aller déterrer le cadavre de son propre père pour lui arracher une dent. Il arracha cette dent du squelette de son père. Puis, arriva la sinistre comédie ayant conduit le bambochard Assoumani Azali Boinaheri et Ambari Darouèche à enterrer vivante une vache à Bête-Salam en 2017.

Maintenant, il en est aux prières de son sorcier dans une nudité totale, à un moment où il a dépêché aux frais de l’État des séides chargés de demander la protection des sorciers, marabouts, charlatans, chamans, derviches tourneurs et faux dévots. Bianrifi Tarmindhi, son ancien Premier ministre et âme damnée de Mohamed Saïd Fazul dit Babadi, est très actif du côté de Hamoidjio, à Nioumachioi, pour la protection, par Satan, du fou de Mitsoudjé.

Le «saigneur saignant» Assoumani Azali Boinaheri a peur. Il a perdu de sa superbe. Avec sa grossesse de 8 mois, il marche à peine, et donne des signes de fatigue généralisée. Il sait qu’à tout moment, il risque de se faire tuer. C’est pour cela qu’il dépense des millions de francs comoriens dans des dépenses débiles pour des pratiques sataniques, et organise à Mkazi des prières spéciales pour la mort d’un certain blogueur mohélien, que son épouse satanique voudrait faire enlever pour un milliard de francs comoriens. Bon courage!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 14 août 2018.

Powered by Comores infos