You are here: Home » Uncategorized » Le torchon brûle entre Orange et CRC à Mohéli

Le torchon brûle entre Orange et CRC à Mohéli

Le torchon brûle entre Orange et CRC à Mohéli

Le bureau régional du Parti Orange à Mohéli répond à la CRC

Par Rifka Saindou, Jaffar Boura, Sania Sandi Madi et Zalfati M’némoi

     Les partisans et les sympathisants du Parti Orange au niveau de l’île de Mohéli disent aux membres du parti CRC dans l’île que c’est grâce aux efforts sans faille du groupement des membres du parti Orange que son Excellence Azali Assoumani est Président de la République actuellement.

Un petit rappel

     Au second tour des élections générales harmonisées, présidentielles et des Gouvernorats, vous étiez divisés en deux clans qui se réclamaient les uns aux autres, Mohamed Saïd Fazul et Hadidja Aboubacar (Mahalouwa) et vous aviez oublié votre objectif qui était de faire élire Azali Assoumani au pouvoir. Pour vous dire que vous étiez du clan Chabouhane et du clan Achirafi, respectivement candidats CRC à la vice-présidence et candidat CRC au Gouvernorat de Mohéli.

Les Mohéliens sont témoins de l’effort qu’Orange a fourni pour soutenir la CRC. Ingrats que vous êtes, vous évitez à inviter certains membres du Parti Orange dans vos réunions de concertation, d’échange et de réflexions sur la gestion du pouvoir.

Nous, Parti Orange de Mohéli, voulons comprendre les contributions que vous avez apportées pour faire élire Azali Assoumani. On peut comprendre que votre secrétaire régional à Mohéli, le Docteur Nakibou Ali Mbaraka, avait joué son rôle, car c’est à lui qui animait ceux qui se donnaient à fond, nous le remercions pour ce travail. Mais, vous, qui restiez chez vous en train de boire des cocas et du café, en train de fumer des cartouches de Benson, qui croyaient en Azali Assoumani plus que tout le monde, sincèrement quelle a été votre contribution politique? Les militants du Parti Orange à Mohéli regrettent votre comportement et ne pardonneront pas de vos actes.

Le premier acte que notre parti à noté chez vous, c’est le jour où vous avez refusé que Madame Nouria Santcho (de l’Union européenne) représentant du projet d’appui à l’organisation des élections en Union des Comores, avait l’intention de truquer les élections et vous aviez pensé quoi? C’étaient des procès-verbaux et des bulletins de vote qu’on avait trouvés aux mains de cette dame. Alors pensiez-vous que c’est à Azali Assoumani qu’on avait voulu donner de chance? Où étiez vous quant notre Secrétaire régional, M. Ben Omar Attoumane Tara, du Parti Orange, faisait la prison pour donner pouvoir à Azali Assoumani? Est-ce que vous étiez même allés le rendre visite? Au contraire, au moment où il pourrissait en prison, vous aviez dit: «NA WAYÉ ALAWA HAVI?» («Celui-là vient d’où encore?»). Ignorants que vous êtes, ces sont des documents qui allaient faire élire Mohamed Ali Soilihi (Président de l’Union) et Hadidja Aboubacar (Gouverneur), et vous avez vu c’est qui s’est passé à Anjouan.

Maintenant vous buvez du miel et du lait en oubliant les vraies personnes qui ont fait de vous des personnes que vous êtes maintenant.

Nous vous informons que nous sommes reconnus comme parti politique par la nouvelle loi sur l’existence des partis politique en Union des Comores. Rendez-vous aux prochaines élections législatives et communales. Ingrats que vous êtes.

Question de la rédaction du site www.lemohelien.com: Au cours des élections de 2016, le vrai allié de Hadidja Aboubacar était son ennemi et victime Mohamed Ali Soilihi ou son ami Azali Assoumani?

Par Rifka Saindou, Jaffar Boura, Sania Sandi Madi et Zalfati M’némoi

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 22 janvier 2017.

Powered by Comores infos