You are here: Home » Actualités » Le Vice-président, ses tickets d’essence et l’État

Le Vice-président, ses tickets d’essence et l’État

Le Vice-président, ses tickets d’essence et l’État

Déshonneur du Vice-président, chef d’État par intérim

Par ARM

     Du mauvais, naît toujours le pire. Et quand le mauvais donne naissance au pire, il est un homme qui est réveillé de très bon matin par ceux qui ont juste envie de lui dire: «Finalement, les faits te donnent raison. Le Vice-président mohélien, Abdallah Saïd Sarouma, va se signaler à sa fonction aux côtés d’Azali Assoumani par des frasques et des scandales qui vont éclabousser la République. La chose n’a pas tardé, et l’individu a été vu à une station-service de Moroni en train d’échanger des tickets de carburant contre de l’argent, et pour une valeur de 60.000 francs comoriens. Il provoque un énorme scandale qui a enflammé les réseaux sociaux. Le comble, c’est que l’individu assure l’intérim d’Azali Assoumani, qui est déjà à son troisième déplacement à l’étranger en un mois et demi d’exercice. Nous avons commencé à payer le prix fort du dévoiement des institutions de la République».

     Pourquoi être scandalisé alors que la chose était prévisible et prévue? Pourquoi être scandalisé alors que le pire est à venir? Pourquoi être scandalisé alors qu’Abdallah Saïd Sarouma dit Chabouhane, dit Baguiri, dit Gris-gris, dit Coach, dit Lionel Messi, n’a pas encore effectué son premier voyage à l’étranger, celui qui donnera naissance au père des scandales? Pourquoi cracher dans la soupe aujourd’hui alors que tout le monde savait ce qui allait arriver? Pourquoi cracher sur la soupe aujourd’hui alors que le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani lui-même savait ce qu’il faisait en procédant à un choix aussi désastreux? Pourquoi cracher dans la soupe aujourd’hui alors que le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani lui-même a enlevé à l’État ses vêtements, sa personnalité, sa dignité et sa fierté? Du régime politique de la honte, on ne peut attendre que la honte. Et le pire est à venir. «Pauvres Comores», comme dit si bien le Grand Docteur Ibrahim Barwane qui, mieux que quiconque, sait ce qu’il en est?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 18 juillet 2016.

Powered by Comores infos