You are here: Home » Actualité » Leçons et enjeux d’un sondage polémique et contesté

Leçons et enjeux d’un sondage polémique et contesté

Leçons et enjeux d’un sondage polémique et contesté

Assoumani Azali, éliminé dès le premier tour de la chose

Par ARM

     De nouveau, on parle d’un sondage d’opinions dans la perspective de la mascarade électorale en cours de préparation. Les résultats de ce sondage sont publiés par une société appelée CERPMA.

D’emblée, un constat s’impose: un sondage d’opinions n’est jamais un jeu. Son organisation, le dépouillement et l’interprétation de ses résultats sont des tâches très techniques et complexes, sur lesquelles on ne peut pas plaisanter, malgré les magouilles en la matière de Msa Ali Djamal, héritier tropical autoproclamé du sociologue Pierre Bourdieu.

Quand il se lance dans ses mensonges sur ses faux sondages, Msa Ali Djamal ignore tout d’un vrai sondage d’opinions. Or, la vérité est enseignée en Sciences sociales, mais seuls le savent, s’en souviennent et en tiennent compte les étudiants sérieux et honnêtes: «Le sondage est né d’une impossibilité pratique: interroger individuellement toute une population à laquelle on s’intéresse, et d’une possibilité pratique: décrire le tout par la partie. […]. Les enquêtes par sondages sont adaptées à l’étude de populations nombreuses et suffisamment fractionnées. Elles sont sans intérêt dans le cas d’une population réduite, et délicates lorsque les individus composant la population sont de taille très inégale. La population étudiée doit être suffisamment bien définie et localisée»: Madeleine Grawitz: Méthodes des sciences sociales, 11ème édition, Dalloz, Collection «Droit public – Science politique», Paris, 2001, p. 533.

Cela suppose notamment un échantillon représentatif de la population concernée. Même en France, la détermination du seuil de représentativité de l’échantillon avait longtemps suscité un vif débat entre les organismes officiels des statistiques (au premier rang desquels l’Institut national de la Statistique et des Études économiques – INSEE) et les instituts de sondages.

Le sondage dont il est question aujourd’hui ne fait pas les affaires de Msa Ali Djamal, et cela, parce qu’il classe en 6ème place, donc à un rang éliminatoire, dès le premier tour, son «maître à penser et à panser», le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». En d’autres termes, sans la fraude électorale, le dictateur fou de Mitsoudjé va être éliminé dès le premier tour de la mascarade en cours de préparation. Ce dictateur voleur, violent, ignare et inculte est détesté et méprisé par les Comoriens, qui n’ont qu’un seul but: s’en débarrasser au plus vite, et préparer les conditions de leur vitale réconciliation.

De ce sondage, on retient également que 67% des Comoriens souhaitent qu’au deuxième tour, s’affrontent des nouveaux visages, tout comme 86% des jeunes préconisent l’élimination du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri, pendant que 53% des Comoriens sont favorables à un renouvellement de la classe politique nationale, une idée exprimée sur les médias en France par l’Ambassadeur Soilih Mohamed Soilih.

Le frère Toihir du blog Mbadakomé, lui, rejette le classement de certains candidats, et cela, à la lumière d’un certain nombre de facteurs objectifs. Le frère Toihir a raison de réfuter ce classement dans le cas de ces candidats. Toujours est-il que le véritable enjeu de ce sondage réside dans le rappel de l’immense impopularité du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri, et son élimination dès le premier tour, malgré la fraude électorale concoctée par Kiki, et nonobstant l’argent volé au peuple comorien par et pour un dictateur débile.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 13 mars 2019.

Powered by Comores infos