You are here: Home » Actualité » Leçons patriotiques d’une non-élection à Djoiezi

Leçons patriotiques d’une non-élection à Djoiezi

Leçons patriotiques d’une non-élection à Djoiezi

Punir les Djoieziens, coupables de rejet de la dictature

Par ARM

     Ce Mohélien vivant en France a passé toute la période prétendument préélectorale et celle prétendument électorale à Mohéli. Revenu de son voyage, il dit à votre site préféré: «Les Djoieziens sont punis par Azali Assoumani, très remonté contre eux. Cela s’explique par le fait qu’Azali Assoumani n’a pas compris une chose fondamentale sur Djoiezi: on ne fraude jamais une élection à Djoiezi. Ali Soilihi en a fait l’amère expérience en 1977. Même les militaires surveillant les bureaux de vote à Djoiezi ont peur de s’y livrer à des magouilles. N’ayant rien compris de tout cela, les sbires d’Azali Assoumani ont volé les urnes à 16 heures, deux heures avant l’heure de fermeture des bureaux de vote, sont allés y mettre les bulletins qu’ils voulaient en faveur de leurs chefs Azali Assoumani et Mohamed Saïd Fazul. Mais, au moment du décompte clandestin, les deux candidats étaient toujours battus. Les Djoieziens ne les ont pas seulement humiliés et punis; ils ont fait pire: ils les ont maudits à vie.

     Le 24 mars 2019, Mohamed Thani Chamsidine dit Tilack avait constaté que deux hommes d’Azali Assoumani et Mohamed Saïd Fazul avaient des bulletins de vote déjà cochés, qu’ils “offraientˮ plus 3.000 francs comoriens, soit 6 euros devant les bureaux de vote. Tilack exigea l’usage de bulletins de vote propres et fut enlevé par les militaires du Colonel Saïd Hamza, spécialement dépêché de Moroni pour la besogne. Un autre Djoiezien se montra exemplaire: le Procureur Adfaon Ahamada Bacar. Il refusa de signer la paperasse signalant “la victoireˮ des deux filous. Il fut placé en résidence surveillée, recevant la bénédiction du Tout-Mohéli. Les autorités lui proposèrent même un billet d’avion pour la France. Il déclina l’offre, déclarant qu’il irait en France le jour de son choix et non par corruption. Son titre de Procureur est en danger de mort, mais les Mohéliens applaudissent. Il a été bon.

     Mais, un autre Djoiezien, Idriss Abdou Moustakim, nommé à la Cour suprême, est devenu un gangster assoiffé d’argent sale. C’est un brigand devenu très arrogant et immoral. Azali Assoumani l’a noyé dans la corruption, faisant de lui l’un des pires ennemis du Droit et de la Justice aux Comores. Idriss Abdou Moustakim, qui rivalise de corruptibilité et de corruption avec les Nourdine Abodo et Armia Ahmed, est grassement payé, logé par son maître, mais a le même nombre de garde du corps qu’Azali Assoumani, tant il est détesté, méprisé et en danger de mort. Ceux qui tueront Azali Assoumani ne vont jamais rater ce voyou.

     Les Djoieziens paient très cher leur désaveu d’Azali Assoumani et Mohamed Saïd Fazul: la plupart d’entre eux ont perdu soit la totalité, soit une partie notable de leurs salaires. Leurs mouchards sont des Djoieziens connus de tous, des petits gars qui sont corrompus par les deux candidats qu’ils ont rejetés. Certains des ennemis les plus déterminés d’Azali Assoumani sont des Djoieziens. Azali Assoumani pourrait mourir des mains d’un Djoiezien».

Pourtant, aujourd’hui, les villes et villages des Comores rivalisent pour être le lieu où se produira l’assassinat du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Pendant ce temps, le peuple ronge son frein, répétant à l’envi: «Oui, nous ne pouvons pas rester longtemps sous cette dictature étouffante et sanglante. Ici et là, on entend des choses, pendant qu’Azali Assoumani a décrété son invincibilité et son immortalité. Mais, pourquoi ceux qui devront nous débarrasser de cette créature ont-ils pris un tel retard? Nous sommes fatigués».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 20 avril 2019.

Powered by Comores infos