You are here: Home » Uncategorized » «L’émergence» avec cessation de paiement à 100%

«L’émergence» avec cessation de paiement à 100%

«L’émergence» avec cessation de paiement à 100%

Crash des rêves fantasmagoriques d’Azali Assoumani

Par ARM

     Le doute n’est plus permis. Oui, il n’y a plus de doute. En effet, aux Comores, nous sommes bel et bien devant un État en quasi cessation de paiement. Si ce n’est pas à 100%, ce n’est pas bien loin. Rectification: l’État comorien a déjà dépassé les 100% de la cessation des paiements. Exagération? Que nenni! Toute idée d’exagération est réfutée parce que le peuple comorien est à la recherche de quelque chose qui fonctionne convenablement aux Comores aujourd’hui. Or, malgré toutes les recherches effectuées au vu de la réalité quotidienne des Comoriens, on ne voit aucun voyant vert allumé. Par contre, tous les voyants rouges sont bel et bien allumés et brillent de 1.000 feux aussi sinistres et lugubres les uns que les autres.

Le résumé de l’actualité comorienne donne froid au dos. Commençons par le vol, en plein jour, de l’ordinateur central de l’assistante du Directeur administratif et financier (DAF) de la MAMWÉ, la moribonde et obscène société de la soif et de l’obscurité. Après l’incendie volontaire et criminel du tyran Azali Assoumani et consorts qui a ravagé le Trésor public, cet ordinateur n’a pas été volé par hasard, mais pour cacher les secrets inavouables de la dynastie régnante. À la tête de la dynastie, trônent l’inévitable, inégalable et inimitable Ambari, le «ventriote» ventru, ventripotent et ventriloque Azali Assoumani, son beauf Djaanfar Ahmed Saïd Hassani (Au secours!), le petit épicier aigri de Mitsoudjé qu’est Hamadi Idaroussi dit «Tonton-m’a-dit», et son pote Bellou, le plus grand spécialiste mondial des faux témoignages pour voleurs du ministère de la Production.

Et comme si la situation n’était pas assez explosive comme ça, voilà que, pour la deuxième fois au cours de la deuxième kleptocratie crapuleuse du «saigneur» Azali Assoumani, les Comores courent le grand risque de tomber dans une grave crise d’Internet. Pour sauver l’association de malfaiteurs appelée Comores Télécom, les voleurs de «Bête-Salam» ont franchi le Rubicon de la honte et du passéisme: les menaces de coupures d’Internet chez Comores Télécom, à la suite de l’obligation par l’État d’augmentation des tarifs chez Telma-Telco, cette dernière société voulant faire jouer la concurrence au bénéfice du consommateur. C’est une escroquerie irresponsable parce que Telma fait tout pour baisser les tarifs mafieux et crapuleux naguère fixés unilatéralement par les voleurs de Comores Télécom. L’attitude des corniauds de «Bête-Salam» relève du vol et de l’ignorance parce que partout dans le monde, la concurrence a fait baisser les tarifs du téléphone dans des proportions inégalées.

Au surplus, aucun État au monde en dehors des Comores ne demande une augmentation mais une diminution des tarifs. Dès lors, les Comoriens sont fondés à s’interroger sur la folie furieuse qui pousse des autorités à demander une augmentation des prix de la téléphonie alors que le peuple n’a pas de pouvoir d’achat et alors que les mêmes autorités font des péroraisons depuis juin 2016 sur leur prétendue politique de baisse des prix, qui n’ont d’ailleurs jamais baissé d’un centime, mais explosé avec une fureur aveugle. Il ne faut donc pas s’étonner d’assister à la raréfaction des produits de première nécessité, de plus en plus chers, par refus des importateurs de travailler principalement pour un Fisc de voleurs et d’escrocs.

Et, il y a le cumul des arriérés de salaires, et tout cela, avec une Assemblée de l’Union des Comores qui n’a de nouveauté que de débuter sa session d’avril 2017 par un match de catch et de boxe entre Députés, devant la communauté nationale et internationale! Ce qui est encore plus déprimant, c’est que ce triste spectacle a eu lieu le premier vendredi du mois musulman du Rajab, qui devrait élever les esprits dans l’ascension mohammadienne dans le cadre du Miraj prophétique, traditionnellement accompagné d’expiation et de repentance, avec la convivialité et le partage des repas entre proches et entre Croyants. Mais, comme on le sait, le pays a déjà définitivement touché le fond des marécages et racle la fange.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 9 avril 2017.

Powered by Comores infos