You are here: Home » Uncategorized » Les 2 Gouverneurs idiots utiles reviennent de la mort?

Les 2 Gouverneurs idiots utiles reviennent de la mort?

Les 2 Gouverneurs idiots utiles reviennent de la mort?

Les affidés Hassani Hamadi et Mohamed Fazul ressuscitent?

Par ARM

     Le Grand Docteur Salami Abdou Salami, courageux et héroïque Gouverneur d’Anjouan, accomplit un travail d’une qualité patriotique tellement élevée et impressionnante que les Comoriens en sont à se demander si ses collègues Hassani Hamadi de Grande-Comore et Mohamed Saïd Fazul dit Babadi de Mohéli étaient encore de ce monde. Aux dernières nouvelles, les deux idiots utiles à géométrie politique variable étaient bien morts mais sont revenus des vertes prairies, comme disent les autochtones d’Amérique du Nord. Les momies embaumées au formol et déposées dans les sarcophages de Hassani Hamadi et Mohamed Saïd Fazul dit Babadi, les deux idiots utiles du «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», viennent de donner des légers signes de vie.

Les deux chaouchs du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri, complètement salis par leur lâcheté historique et leur fausseté légendaire, se rendent compte que le Grand Docteur Salami Abdou Salami a eu raison avant eux, quand il les mettait en garde contre le tyran de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé. L’inexistant Hassani Hamadi a dépêché le rocambolesque Mohamed Elamine Souef en émissaire auprès du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri pour lui signifier qu’il rompait définitivement avec lui, après avoir compris son manège. Ah oui? Que du temps perdu! Que de fois le Gouverneur Salami Abdou Salami lui a demandé d’être très prudent envers celui que le patriote Ahmed Hassan El-Barwane – que les Comoriens félicitent et remercient encore pour son discours historique de Mbéni – a qualifié d’«esclave sans origine familiale respectable»! Hassani Hamadi a dit au bambochard Assoumani Azali Boinaheri par émissaire interposé: «J’ai des comptes à rendre à la population de la Grande-Comore, et je ne sais même pas ce que je dois lui dire».

C’est le moment que choisit le dormant Mohamed Saïd Fazul dit Babadi, la mère du crétinisme politique, pour donner des signes de résurrection. Le semblant de Gouverneur de Mohéli a eu une conversation difficile avec le Saigneur Assoumani Azali Boinaheri, après leur retour du Koweït. Babadi en a parlé à un ministre, et lui a dit que la rupture est consommée entre les deux délinquants. Mais, avec Babadi, il faut toujours s’attendre au pire. On peut le corrompre même avec un bonbon Pecto. Il n’a pas de structure mentale, et il suffit que le dictateur de Mitsoudjé lui remette une enveloppe de 20 millions de francs comoriens (40.000 euros) pour lui-même pour qu’il se remette à bafouiller et à replonger dans ses sempiternelles idioties. Sa parole d’idiot ne vaut rien. Il avait méprisé les conseils de sagesse du Gouverneur Salami Abdou Salami, avant de se rendre compte que ce dernier avait été beaucoup plus réaliste et intelligent que lui.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 12 avril 2018.

Powered by Comores infos