You are here: Home » Actualités » Les biens mal-acquis en Afrique: la Suisse va restituer 372 millions de dollars au Nigeria

Les biens mal-acquis en Afrique: la Suisse va restituer 372 millions de dollars au Nigeria

Les biens mal-acquis en Afrique: la Suisse va restituer 372 millions de dollars au Nigeria
Les biens mal-acquis en Afrique: la Suisse va restituer 372 millions de dollars au Nigeria
 
Selon des informations, les autorités Suisses ont bien décidé de restituer près de 372 millions de dollars à l’Etat du Nigeria. Cette déclaration fait suite aux accords signés récemment entre les deux pays dans le cadre de la restitution des biens-mal acquis par des Africains en Afrique. Selon le journal le monde, ces fonds ont été détournés par le dictateur Sani Abacha, de 1993 a 1998 lors de sa mandat autre sunnite main de fer. Mais plissures sources estiment que le montant total détourné par le dictateur serait autour de 2,2 milliards de dollars. Des Politiciens africains cachent leurs biens en Occident.

La Suisse a fait donc déverrouillée la boîte de Pandore en prenant une telle décision. Car la plupart des hommes politiques africains détournant les deniers publics cachent dans banques en Occident. D’autres encore ont acheté des appartements et placé les fonds dans capitaux d’entreprises. « C’est une honte pour les peuple africains et nous allons nous battre pour que tous les fonds volés des différents pays soient restitués » a déclaré un membre de l’association de kemi-Saba. Plusieurs pays d’Afriques concernés Cette situation concerne plusieurs pays d’Afrique. Récemment, la justice française et celle du Canada ont ouvert respectivement une enquête contre les biens-mal-acquis en Afrique. On cite le cas de La république du Congo Brazzaville dont le président est Dénis S Ngessou ou encore le cas de la Guinée Équatoriale dont le président Teodorin Obiang, ces pays sont cités comme les pays s ou les cas sont très flagrants. Mais il y a aussi le Burkina Faso ou encore le Tchad autres.

Le cas des Comores Notre pays n’est pas en reste. Nous savons que un journal séreux a accusé l’actuel président des Comores de détenir l’équivalent de 19 milliards francs comoriens dans un compte banque en Occident. Cette information avait créée un tollé au sein de la classe politique des Comores. Aujourd’hui, nous savons que plusieurs millions de dollars issus de la « citoyenneté économique ont été détournés » et d’autres encore disparus. Car , rien n’a été entrepris en faveur des peuple pouvant montrer que ce sont des fonds de la citoyenneté économique ont servi à construire un tel projet. Azali Assoumani, dès son arrivée au pouvoir en 2016, il a lancé des enquêtes sur les détournements des fonds publics, ce qui lui a permis d’arrêter plusieurs opposants qui les cause entres autres de malversations financières et de coups d’Etat pour d’autres. Ce qui est sûre est plusieurs pays vont aussi demander au paix détenteurs des fonds de procéder à des restitutions . A suivre
Mbadakome

Powered by Comores infos