You are here: Home » ÉCONOMIE » Les Comores dans le Groupe des pays intermédiaire

Les Comores dans le Groupe des pays intermédiaire

La Banque Mondiale a décidé le 1er juillet 2019 de classer les Comores dans le Groupe des pays intermédiaire. Étant de ce nouveau rang, les Comores peuvent bénéficier plus de quatre interventions, mais tout dépendra de sa situation financière réelle. 

Une première pour les Comores indépendants. Sur cette nouvelle classification du 1er juillet  impliquant 7 nouveaux pays intermédiaires surclassés, on note 3 pays africains, dont le Sénégal, le Zimbabwe et l’Union des Comores. Selon un rapport de la Banque Mondiale, le travail régulier d’analyse de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire Internationale a permis d’évaluer systématiquement les indicateurs macroéconomiques sur la gestion économique, la politique structurelle, la politique de lutte contre l’exclusion et la gestion des institutions du secteur public.

Capture d’écran 2019-09-05 à 17.22.57

Ainsi Le Revenu national par habitant a dépassé, à chaque fois en 2016, en 2017, en 2018 et en 2019, les 1200 dollars, confirmant ainsi le réel redressement de l’économie dont le PIB total est passé de 988 millions en 2015, à 1203 millions de dollars en 2018. Ces efforts réguliers confirmés durant une période de trois ans (2016-2019), ont convaincu la Banque Mondiale et le FMI,  de sortir notre pays du Groupe des 31 PMA à Revenu par habitant inférieur à 1025 dollars (22 sont africains)  et le surclasser pour la première fois dans notre histoire, dans le Groupe des pays intermédiaires, tranche inférieure.

Dans le groupe des pays intermédiaires, chaque pays en fonction de sa situation financière réelle peut bénéficier en plus de quatre types d’intervention. La première concerne les crédits standard où les pays intermédiaires (Revenu/habitant supérieur à 1215 dollars) peuvent accéder aux crédits avec conditions confessionnelles (AID).  La Seconde porte sur les Crédits mixtes destinés aux pays intermédiaires classés durant au moins deux ans dans la catégorie.

La Troisième concerne les crédits d’intensification dont peuvent bénéficier les pays intermédiaires AID, mais qui ont dépassé le plafond autorisé afin d’accéder pendant un certain temps, ces crédits supplémentaires, en les complétant aux crédits mixtes. Le Quatrième type de crédit porte sur les Prêts non confessionnels, dont peuvent bénéficier les pays intermédiaires, en les combinant avec des Crédits mixtes.

Powered by Comores infos