You are here: Home » Actualité » Les Comoriens très dégoûtés par cette dictature brutale

Les Comoriens très dégoûtés par cette dictature brutale

Les Comoriens très dégoûtés par cette dictature brutale

Impossible de supporter cette dictature «à l’horizon 2030»

Par ARM

     Durer officiellement «à l’horizon 2030» est la seule stratégie de pouvoir du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Bien d’autres dictateurs africains sont dans le même état d’esprit, mais en ayant une main de fer dans un gant de velours. Le dictateur fou de Mitsoudjé est trop borné pour connaître les subtilités du pouvoir. Il ne connaît que la manière forte, dont la prison à une échelle industrielle. Les convocations pour des futilités imaginaires continuent à pleuvoir. Les Comoriens sont de plus en plus dégoûtés par la violence de la dictature de Mitsoudjé à un point où certains refusent désormais de répondre aux convocations, les forces de la répression elles-mêmes ayant compris que les choses sont allées trop loin et trop mal.

En une semaine, le nombre de personnes arrêtées arbitrairement a atteint des sommets. La dictature clanique et villageoise de Mitsoudjé compte plus du triple des prisonniers politiques de tous les autres politiques comoriens réunis. Ça fait trop de monde à caser dans les mouroirs que sont devenues les prisons du pays. Comment la dictature de Mitsoudjé croit-elle pouvoir tenir longtemps dans un tel climat de répression? On n’y voit que la folie d’un dirigeant complètement déconnecté des réalités du monde des vivants, et la lâcheté d’un entourage ne se souciant guère des conséquences de ses actes. Le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri vide même les mosquées, après être humilié dans une mosquée de Fomboni, où les Mohéliens ne voulaient pas le voir diriger une prière mortuaire.

Il n’a pas l’intelligence de composer avec l’opposition. Il est dans la vulgarité ignorante et arrogante. Le peuple souhaite voir les dirigeants lui témoigner du respect. Or, aujourd’hui, il ne voit que de la violence, des institutions dévoyées, une «Justice» aux ordres, des assassinats, des emprisonnements juridiquement infondés, la presse indépendante privée de toute liberté, le narcissisme des arrivistes au pouvoir, etc.

Chaque jour, le bambochard Assoumani Azali Assoumani arme ceux qui vont le tuer. Il fabrique ses propres assassins. Il pousse les Comoriens à l’assassiner. Il ne négociera avec personne parce qu’il croit être le dépositaire de la raison. Aucun dictateur enfermé dans un tel autisme et dans une telle cécité n’a pu rester longtemps au pouvoir. C’est en mauvais militaire que le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri traite ses adversaires: il les sous-estime. Cette faute lui sera fatale. Comme le dit la belle chanson de l’emblématique orchestre Les Wanyika (Kenya et Tanzanie), «même Goliath, qui était très fort, a péri, lui et ses Armées».

En Tanzanie voisine, le regretté Remmy Ongala (1947-2010), le talentueux musicien, dit dans sa belle chanson «Dunia» («Le Monde»): «Tu réponds de ta méchanceté dans ce monde. Aujourd’hui, tu me frappes, demain, tu seras frappé par quelqu’un d’autre. Tu me maltraites mais tu seras maltraité à ton tour. Tu me fais mal, mais, sache qu’on t’attrapera. Il y a des gens qui oppriment les autres par leurs discriminations, par leurs magouilles, par leurs propos, par leurs mensonges».

Au fait, où en est le putschiste Assoumani Azali Boinaheri avec les fameuses félicitations venant de l’étranger et qu’il exhibe comme des trophées de chasse, qu’il dit avoir «reçu» de ses adversaires et celles pour lesquelles il donne de l’argent à des villageois qu’il reçoit, et pour lesquelles il assassine froidement?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 20 avril 2019.

Powered by Comores infos