You are here: Home » Actualités » Les dernières nouvelles sur l'état de santé de l'ancien président Sambi

Les dernières nouvelles sur l'état de santé de l'ancien président Sambi

Les dernières nouvelles sur l'état de santé de l'ancien président Sambi
 
Nous venons de confirmer que les docteurs Ben Imane et Saïd Moussa ont effectué des examens médicaux sur notre parent et frère Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, pour « déterminer » son état de santé.
C’est avec colère et frustration que nous apprenons que ces derniers lui ont effectué deux prises de sang au niveau fémoral, c’est à dire, au niveau du bas-ventre.
Or, selon plusieurs médecins que nous avons contacté en France et aux Comores, notamment son médecin traitant en France, et le Docteur Bacar, pédiatre à la retraite, une prise de sang au niveau fémoral ne doit être fait que de façon exceptionnelle, en cas d’absence de veines périphériques (veines externes visible). C’est notamment le cas des grands brûlés.
Contenu des risques élevés d’infections, d’hématomes ou d’hémorragies, nous sommes étonnés de voir que les médecins du régime aient abandonné les voies veineuses périphériques en faveur de la voie fémorale.
Une prise de sang au niveau des bras aurait largement suffi, comme celle qui a été effectuée par le médecin traitant comorien de Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, le docteur Adamou, il y a de cela quelques jours.
En effet, la région fémorale est une région composée de veines profondes, qu’il faut rechercher de façon anatomique.
Cette prise de sang ne se fait donc généralement qu’en milieu hospitalier.
Cette prise de sang dangereuse a ainsi été effectuée une première fois le mercredi 7 août 2019.
Puis, indiquant que le sang prélevé la veille avait coagulé, les docteurs Ben Imane et Saïd Moussa ont insisté pour effectuer cette même prise de sang dangereuse une deuxième fois sur Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed Sambi le jeudi 8 août 2019, et ce, exactement au même endroit.
Nous dénonçons avec force et vigueur ces examens médicaux dangereux, invasifs, non justifiés qui risquent de compliquer et de détériorer l’état de santé déjà fragilisé de Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.
Par ailleurs, le docteur Bacar Ahmed rappelle qu’il a suivi Monsieur Ahmed Abdallah Mohamed Sambi pendant plus de 35 ans, sans que son état de santé ne se soit autant détérioré qu’actuellement, selon toutes les informations en notre possession.
Dorénavant, en dehors de son médecin traitant habituel, le Docteur Adamou ou éventuellement son remplaçant, la famille refuse toute intervention médicale chez notre parent avant l’avis préalable de lui-même et de sa famille.

La Famille Sambi

Powered by Comores infos