You are here: Home » Actualités » Les droits de l’enfant et les élections de 2016

Les droits de l’enfant et les élections de 2016

Le Représentants de l’UNICEF aux Comores a organisé une conférence de presse ce samedi 13 mars 2016 pour présenter son initiative visant à rencontrer les trois candidats admis à l’ unique tour de l’élection présidentielle de l’Union des Comores en vue de les sensibiliser sur les problématiques de la protection de l’enfance. Des problématiques qui n’ ont pas fait l’ objet de débat lors de la campagne de la primaire de l’élection presidenteille.

Les Comoriens sont appelés à choi­sir le 10 avril 2016, le Président de l’Union et les Gouverneurs des îles autonomes qui vont gérer la desti­née du pays pour les 5 prochaines années. Il s’agit d’un moment important pour la vie démocratique des Comores et pour la population qui y vit, notamment les plus vulné­rables. L’UNICEF a pour mandat de protéger les droits de l’enfant. A cet effet, dans cette période de campagne électorale, il a l’obligation de s’entretenir avec les futurs élus sur les enjeux des droits de l’enfant.

Les enfants de moins de 18 ans représentent aux Co­mores une importante composante de la population. Ils sont estimés en 2016 à près de 372 000, soit près de 46% de la population. Certes des progrès considérables ont été réalisés par le pays en termes d’amélioration du cadre juridique en fa­veur des enfants et d’accès aux services sociaux, mais des problèmes subsistent et entravent la réalisation effective des droits de l’enfant, amplifiés souvent par la pauvreté. Faut-il rappeler que la proportion de la popu­lation vivant en dessous du seuil de pauvreté est de 45,6% en 2012. Certaines tendances de la situation des enfants doivent alerter les futurs élus : De 1991 à 2012, la proportion d’enfants ayant une insuffisance pondérale à la naissance est passée de 13,9% à 15,3%.

L’évolution de la couverture vaccinale contre la rougeole a connu aussi une tendance à la baisse durant ces deux dernières décennies, passant de 87% en 1990 à 78% en 2012. L’examen des profils de scolarisation fait ap­paraître un problème d’accès (un enfant sur 7 n’aurait pas du tout accès à l’école) et de rétention au cours du cycle primaire (25 % des enfants quittent avant la fin de cycle) qui pénalise la réalisation de la scolarisation primaire universelle. Le pourcentage des enfants de 5 à 14 ans impliqué dans le travail (activité économique et travaux domestiques) est de 20,2% pour les garçons et 23,8% pour les filles.

Ces différents problèmes qui sont déjà pris en compte dans le document de Stratégie de Croissance accélé­rée et de Développement Durable (SCA2D 2015 -2019) devront constituer des domaines de préoccupation majeure pour les prochains élus. L’UNICEF Comores vient publier un numéro spécial de son bulletin d’information « Habari Za Unicef Comores ». Ce numéro a un double objectif : rappeler aux futurs élus les enga­gements internationaux et nationaux pris par les Comores en matière de respects des droits de l’enfant et les sen­sibiliser sur les enjeux majeurs des droits de l’enfant aux Comores. Ce numéro sera distribué aux candidats, aux journalistes et aux acteurs clés du processus électoral.

Après la publication par la Cour constitutionnelle de l’Union des Comores, le 5 mars 2016, des résultats définitifs de la primaire de l’élec­tion présidentielle du 21 février 2016, le Représentant de l’UNICEF aux Comores, Pierre Ngom, accompagnée de son charge de programme Ismael SAADI, de sa Chargée de communication, Samira Djalim et de son Assistante exécutive, Samihat Saindou, a tenu des rencontres avec les trois candidats admis à l’unique tour de l’élection présidentielle du 10 avril 2016. Ces rencontres avaient pour but de féliciter ces candidats pour leur élection à la primaire de l’élection présidentielle et de les sensibiliser sur les enjeux des droits de l’enfant en Union des Comores.

Ces rencontres, entrent dans le cadre de la mise en œuvre du « projet d’appui à la prévention des conflits et au renfor­cement de la participation aux élections apaisées en Union des Comores » finan­cé par le Fonds pour la Consolidation de la Paix des Nations Unies. Durant la semaine du 7 au 11 Mars 2016, le Repré­sentant de l’UNICEF a rencontré, l’ancien Président de l’Union des Comores, Azali Assoumani, le Vice-président en charge du Ministère des Finances, Mohamed Ali Soilihi, et le Gouverneur de l’ile autonome de Ngazidja, Mouigni Baraka Said Soilihi.

Au cours de ces rencontres, le Repré­sentant de l’UNICEF a insisté sur l’impor­tance pour les candidats, de tenir compte dans leurs programmes respectifs, des problèmes qui touchent les enfants co­moriens. En réponse, les candidats ont réitéré leur volonté de veiller au respect des droits de l’enfant aux Comores s’ils sont élus. Ils ont rassuré le Représen­tant de l’UNICEF de l’intégration des thématiques de l’enfance dans leurs pro­grammes. Ils ont montré leur disponibilité à partager avec l’UNICEF et le public, ce qu’ils vont faire au profit des enfants, s’ils sont élus à la présidence de l’Union des Comores.

Au terme de ces rencontres, il a été convenu que l’UNICEF supportera la réalisation des publireportages et des émissions radio télédiffusées au profit de ces trois candidats en vue de mieux faire connaître leurs programmes au profit des enfants.

A cet effet, chaque candidat a choisi un point focal qui se chargera de la mise en œuvre de ces activités de communica­tion. Ces points focaux travailleront en étroite collaboration avec la Chargée de communication de l’UNICEF Comores.

Powered by Comores infos