You are here: Home » ACCUEIL » Les funérailles massives du Prince Saïd Ali Kemal et de Saïd Hassan Saïd Hachim ont exprimé des messages sans équivoque aux autorités.

Les funérailles massives du Prince Saïd Ali Kemal et de Saïd Hassan Saïd Hachim ont exprimé des messages sans équivoque aux autorités.

Les funérailles massives du Prince Saïd Ali Kemal et de Saïd Hassan Saïd Hachim ont exprimé des messages sans équivoque aux autorités.

Que puis-je dire sur le voyage au royaume de Dieu du dernier Baobab des Comores,. Il a rejoint ses frères, Ali Bazi, Mohamed Moumim, Saïd Ahmed Cheikh, Mohamed Taki, Ali Mroudjae, Ali Soilihi, Mouzaoir Abdallah, Abbas Djoussouf, Saïd Ali Kemal pour un repos éternel. Tous ces grands patriotes, en dépit de leurs différences politiques, partageaient un objectif commun, l’accession des Comores à une position de respect et de progrès.
Ces deux objectifs ne sont pas encore atteints, et ceci pratiquement un demi siècle après l’accession des Comores à la souveraineté.
J’ai rencontré Saïd Hassane Saïd Hachim pour la première fois en 1976. Il me rappelait toujours que j’étais la seule personne de ma génération à avoir été acceptée par leur groupe politique, donc diplômée de l’école des anciens. Mes mentors sont tous partis rejoindre les ancêtres. Je crains l’avenir. Ces dernières années, il plaidait constamment pour l’unité nationale et la réconciliation. Nos conversations téléphoniques furent pour moi, à diverses reprises, l’occasion de l’encourager à poursuivre cet appel national, mais je précisais toujours que cette question devait être traitée dans le cadre de la Justice et de la Vérité. Je n’ai cessé de lui répéter que ces questions essentielles de Vérité et de Justice devaient toujours être traitées dans un esprit attentif et responsable. Traiter ces questions ne signifie pas que l’on gagne là un passeport pour l’impunité. Ceux qui ont volé l’argent public , ceux qui ont pillé doivent rembourser l’État, ceci ne peut souffrir aucune discussion.

La nation a perdu un grand patriote et un de ses hommes d’État les plus éloquents et les plus élégants. S’il est un hommage que le pays puisse lui rendre aujourd’hui c’est bien celui de s’engager dans la voie d’une réconciliation nationale inclusive en associant le peuple des Comores, les femmes et bien sûr la jeunesse.
Chacun doit comprendre combien il est nécessaire de vivre ensemble en paix et en harmonie, d’éviter toute forme de crise politique et de cesser de trahir la confiance du peuple. Ce doit être en permanence expliqué à tous. Cette adhésion aux principes essentiels d’une gouvernance responsable est le ciment de la stabilité politique et de la paix. S’égarer de cette exigence conduit toujours aux dérives les plus douloureuses, celles ci se traduisent alors par des crises que le peuple redoute, dont il est las de vivre encore et toujours les effets, le peuple refuse avec force la corruption, ce vice du pouvoir qui nous tant gangrené et dont la misère est toujours la triste conséquence.

La mémoire de Saïd Hassane Saïd Hachim devrait être l’occasion de méditer ces vérités.
SAID HILALI

Powered by WPeMatico