You are here: Home » Actualité » Les Mabedja, en train d’ébranler et déboulonner Azali

Les Mabedja, en train d’ébranler et déboulonner Azali

Les Mabedja, en train d’ébranler et déboulonner Azali

L’Armée vient de refuser d’aller tuer des innocents à Iconi

Par ARM

       Il ne fait plus de doute que ce sont les Mabedja qui vont, à mains nues, faire tomber le dictateur Assoumani Azali Boinaheri. Les Mabedja sont un ensemble de jeunes Comoriens vivant en France et qui ont eu le courage d’aller affronter à la lumière du jour et sans armes pour des manifestations pacifiques la dictature de Mitsoudjé. Ils y arrivent tellement bien que les forces de la répression et de l’oppression n’arrivent plus à juguler ce mouvement. Dans la ville historique et patriotique de Foumbouni, le Préfet Mzé Saïd Matalana dit Le Fou voulait interdire la manifestation des Mabedja, et avait été battu par la population, qui est en parfaite symbiose avec les Mabedja. Merci. À Iconi, ville martyrisée depuis le XIXème siècle, le succès des Mabedja a été total. Total!

En effet, les forces de la répression et de l’oppression, surnommées «Maya Bouré», «Ceux qui mangent beaucoup pour ne rien faire», ont été chassées d’Iconi, et la manifestation des Mabedja a été un grand succès populaire. Même les notables payés par la dictature pour empêcher les Mabedja de manifester ont renoncé à leur «mission». Quand les tortionnaires ont fui Iconi, une réunion d’État-major a eu lieu au Camp militaire de Kandani, où il était question d’utiliser les armes contre la population d’Iconi là où Ali Soilihi avait massacré les Iconiens. Certains officiers avaient exigé un ordre écrit annulant la décision du Préfet de Moroni interdisant le recours aux armes contre la population. L’ordre écrit n’est jamais venu car personne au sein de la dictature ne veut en prendre le risque.

La dictature de Mitsoudjé essaya de dresser certains Iconiens contre d’autres Iconiens. Le résultat avait été un immense échec. Mieux, différents villages et villes réclament des Mabedja des manifestations sur leurs terres. En d’autres termes, les Mabedja sont sollicités partout. C’est exactement ce qu’il fallait. Cela étant, la dictature est en train d’être débordée par le phénomène Mabedja qui, dans les jours à venir, sera en mesure de rassembler la population pour une manifestation monstre à Moroni, en prélude à la chute du dictateur Assoumani Azali Boinaheri. La ville de Moroni est déjà impatiente de recevoir les Mabedja dans ses murs pour une première manifestation sur place.

Tout ceci arrive à un moment où la dictature de Mitsoudjé a prouvé son incapacité à contenir la colère du peuple comorien. La roue de l’Histoire est en train de tourner. Bientôt, on pourra dire que la chute d’un dictateur stupide a commencé à partir de manifestants pacifiques. Les changements par nominations scélérates qui s’opèrent actuellement au sein de la dictature de Mitsoudjé ne sont pas le fruit du hasard, loin s’en faut. Même feu Kiki avait compris qu’il ne servait à rien de continuer les bêtises pour un dictateur en fin de parcours. De tout ceci, on retient une chose: après la réussite totale des manifestations des Comoriens en France, il était temps de lancer la phase comorienne aux Comores. Le mouvement vient de commencer et devra être soutenu…

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 31 août 2021.

Powered by WPeMatico