You are here: Home » Actualités » Les membres de la CENI demandent la démission du président et de son SG

Les membres de la CENI demandent la démission du président et de son SG

Le rapport établi par la section des comptes incrimine le président de la CENI et son secrétaire général de mauvaise gestion lors des précédentes élections. 5 membres de cette institution en charge des élections demandent la démission de ces derniers.

Dans une lettre signée le 16 décembre 2015, 5 membres de la CENI ont exigé la démission du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et de son secrétaire général, accusés par la section des comptes de mauvaise gestion.
Ces membres ont mis en avant les 153 millions dépensés sans pièces justificatives. « Le rapport d’audit de la section des comptes de la CENI pour les élections 2014-2015 vous accable distinctivement de manquement grave en matière de gestion financière, avec surfacturation, justificatif fallacieux et tant d’autres griefs, ce qui incrimine la CENI d’une mauvaise gestion comptable. En attendant l’évolution de cette affaire qui ne peut être pénible à l’institution, nous vous demandons de bien vouloir faire preuve de nationalisme et concéder de la notoriété à la CENI et à l’Etat comorien, en vous retirant de vos fonctions respectives de membres de bureau de votre gré et vous mettre à la disposition de la justice pour laver votre honneur et celui de l’institution », peut-on lire dans cette missive.
Par cette voie, ces membres de la CENI veulent permettre à l’institution de jouer pleinement son rôle de garant de la gestion d’élections paisibles, transparentes et acceptables sans équivoque à l’interne ni suspicion à son endroit de la part des partis prenantes, des partenaires mais aussi des citoyens comoriens.
« On ne peut pas rester les bras croisés. La crédibilité des élections en dépend et il est de notre devoir de sauver l’institution », confie un membre de la CENI joint au téléphone par La Gazette, avant d’ajouter que « quand on passe quelque part, on n’entend que « détournement à la CENI » et c’est difficile à gérer pour nous ». La cour des comptes devrait convoquer le président de la CENI et son secrétaire général devant la chambre de discipline budgétaire et financière au mois de janvier prochain.
Mohamed Youssouf

Powered by Comores infos