You are here: Home » Actualité » Les promesses non tenues de Hamada Madi Boléro

Les promesses non tenues de Hamada Madi Boléro

Les promesses non tenues de Hamada Madi Boléro

Assoumani Azali a humilié son voyou et voleur de votes

Par ARM

       Cet ami «soviétique» du fugitif international Hamada Madi Boléro pavoise, plastronne et parade. Il vient d’envoyer un message de vantardise et fanfaronnade à votre site, indiquant que, contrairement à qu’y avait été annoncé, le malfaiteur précité n’est pas nommé ministre. Pourtant, il ne connaît pas la vérité. La nomination ministérielle du fugitif international Hamada Madi Boléro était acquise. Mais, à la dernière minute, les ennemis du Mohélien circonstanciel de temps et de lieu ont eu la peau de celui-ci en versant de l’acide sulfurique sur les plaies du dictateur fou de Mitsoudjé, en lui rappelant perfidement que le fugitif international Hamada Madi Boléro, malgré ses promesses passées, est un incompétent, un menteur et un traître qui n’a pas été capable, alors qu’il était secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), de défendre à l’étranger «la non-Constitution de la main coupée et de la mort» du lundi 30 juillet 2018 et les élections qui n’ont pas eu lieu le dimanche 24 mars 2019. Voilà ce qui a fait trébucher l’«apatrîle» et fugitif international Hamada Madi Boléro à la dernière seconde. En tout cas, à Mohéli, les gens se félicitent et se réjouissent dès qu’ils ont appris que le fugitif international Hamada Madi Boléro n’a pas été nommé ministre. Ils sont bons, les Mohéliens. Ils ont un langage direct.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 28 septembre 2020.

Powered by WPeMatico