You are here: Home » Actualités » Les scandales de RAMOULATI : le déshonore du parlement, de la circonscription de Mutsamudu et de sa ville natale Mirontsy

Les scandales de RAMOULATI : le déshonore du parlement, de la circonscription de Mutsamudu et de sa ville natale Mirontsy

Les scandales de RAMOULATI : le déshonore du parlement, de la circonscription de Mutsamudu et de sa ville natale Mirontsy

Photo La Gazette des Comores

Originaire de Mirontsy et figure emblématique du parti Juwa, Mme RAMOULATI est une femme atypique dans le milieu politique. Voici un résumé de son parcours qui lui a permis de gravir les échelons dans le sens négatif :
 
a) Au temps de bras de fer entre les anciens Présidents Mohamed Bacar à Anjouan et  Sambi de l’Union des Comores, Mme RAMOULATI s’était rendue à Moroni pour mentir aux médias qu’elle a été violée par 7 membres de la Force de la Gendarmerie d’Anjouan (FGA) sans parvenir à donner des preuves. Honte pour sa famille et sa ville Mirontsy !
 
b) Au temps où Mme RAMOULATI porte le titre de suppléante du Député DOSSAR pour la circonscription de Mutsamudu :
 
–  elle s’est faite remarquer par ses insultes et ses propos d’incitation à la violence dans les meetings de son parti Juwa pendant les dernières élections.  
 
– elle a fait partie des éléments moteurs qui avaient pris en otage la CEII d’Anjouan et barricadé les routes après les résultats du second tour des élections des gouverneurs et du Président qui n’étaient à la faveur de son parti Juwa.
 
– elle a perpétré trois agressions contre ses voisins de la même ville Mirontsy pour des disputes politiques. La gendarmerie a dû intervenir pour maîtriser la situation qui allait dégénérer en conflit intercommunautaire.  
 
c) Aujourd’hui que Mme RAMOULATI siège à l’Assemblée à la place du Ministre DOSSAR, elle s’est rendue coupable d’une agression par morsure contre le chauffeur du vice-président de l’assemblée. Elle a commis son forfait avec une bande de 5 députés qui ont passé à tabac ce jeune homme d’environ 24 ans pour avoir refusé de leur remettre la clé de la voiture du vice-président.
 
 
Cette femme ne produit rien à l’Assemblée. Elle ne fait que déshonorer la circonscription de Mutsamudu et faire la honte de sa ville natale Mirontsy.  Elle n’a pas sa place parmi les représentants de la Nation au parlement comorien.  
Faidhoine A.

Powered by Comores infos