You are here: Home » Uncategorized » Les serviettes hygiéniques d’Assoumani Azali à l’ONU

Les serviettes hygiéniques d’Assoumani Azali à l’ONU

Les serviettes hygiéniques d’Assoumani Azali à l’ONU

Il va divaguer à l’ONU, mais sans payer ses cotisations

Par ARM

     La langue française est très subtile. Elle a établi une différence très sensible entre un type pauvre, celui qui n’a pas d’argent mais qui peut être une personne digne, et un pauvre type, qui est méprisable même quand il est milliardaire. Le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», est un pauvre type. Il est méprisable et méprisé, détestable et détesté, haïssable et haï. Il n’a pas de classe. Il n’a pas de manières. Il n’a pas de dignité. Au moment où les Comoriens apprennent avec colère que le 29 décembre 2017, ses maîtres du Hedjaz (Arabie Saoudite) lui ont offert 12 millions d’euros, soit 6 milliards de francs (le ¼ des dépenses annuelles réelles du pays), ils apprennent également que les Comores ne vont pas pouvoir voter à l’ONU parce que la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé n’a pas versé leurs cotisations à l’Organisation mondiale.

     C’est un énorme scandale qui prouve la voyoucratie d’un État à la dérive, un État qui se permet de nommer l’ancien maître-chien Djaé Ahamada Chanfi «Conseiller diplomatique» et l’ancien gardien de parkings parisiens et analphabète Mohamed Chatur Al-Badaoui et le pédophile incestueux Mohamed Housseini Djamalilaïli ministres. Mais, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri lui-même n’est-il pas fou par hérédité? Pourquoi Djaé Ahamada Chanfi, l’ancien berger et ancien maître-chien, devenu son «Conseiller diplomatique», ne lui a pas dit qu’il aurait dû payer les quotes-parts des Comores à l’ONU au lieu de diriger une délégation de 20 roquets? Il est «Conseiller diplomatique», non, lui qui ne connaît même pas la définition du mot «diplomatie»?

Les Comoriens sont d’autant plus en colère que l’homme enceinte de Mitsoudjé, alors qu’il ne paie pas les quotes-parts des Comores à l’ONU, va y prononcer le plus fou de ses discours de fou: faire du fiasco appelé «assises» une «réussite» fondée sur «un consensus national», ériger sa goujaterie référendaire en «exercice démocratique», avant de parler des «vertus paradisiaques du dialogue national», qui est en réalité un monologue de sourds-muets qui ne donnera aucun résultat, puisque son utilité ne va jamais s’avérer. Seulement, il doit savoir que personne ne va le prendre au sérieux quand il va commencer à crâner à l’ONU sur son «attachement à la démocratie». Une personne digne de ce nom paie le prix de ses serviettes hygiéniques. Où a-t-il vu une femme portant des serviettes hygiéniques achetées à crédit?

Il ne reste qu’à féliciter les frères Kamal Abdallah Salim et Maître Mchindra Abdallah pour leur très belle prestation sur Africa 24 face à la médiocrité de sous-préfecture des deux défenseurs d’une dictature finissante, nullissimes, qui ne savaient même pas qu’ils étaient sur un plateau de télévision internationale, et dont le niveau de culture politique relevait de la honte totale, tout comme le niveau de français fort méprisable et méprisé de l’un d’entre eux. Pouah! On en rit encore! Mais, n’est-ce pas le même niveau dégueulasse de français que celui de son maître? Qui se ressemble s’assemble, y compris les nullissimes en français.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 23 septembre 2018.

Powered by Comores infos