You are here: Home » Actualité » Les «Taliban» ont leurs enfants et élèves aux Comores

Les «Taliban» ont leurs enfants et élèves aux Comores

Les «Taliban» ont leurs enfants et élèves aux Comores

Leur coup d’État en Afghanistan réveille les vieux démons

Par ARM

     L’Afghanistan a basculé dans l’horreur. Les scènes d’Afghans et d’étrangers fuyant ce pays sont la preuve de la peur que les «Taliban», ces fanatiques obscurantistes et bornés, suscitent. S’ils étaient des gens sérieux, il n’y aurait pas eu ces débandades. Les gens ne veulent pas être gouvernés par des fous furieux faisant l’unanimité contre eux. Certains intellectuels occidentaux trouvent que ces fanatiques sont intelligents, organisés et porteurs d’un projet de société. Ils ont raison de l’affirmer dans la mesure où, eux seront de passage en Afghanistan, tandis que la population locale est condamnée à y vivre, sous une dictature atroce, barbare et passéiste quand elle ne peut pas fuir. La distance entre Moroni et Kaboul est de 5.825 km, mais les «Taliban» sont chez eux, en terrain connu et conquis aux Comores, où vivent certains de leurs disciples et où était reçu le chef terroriste Oussama Ben Laden.

Ces fanatiques et terroristes ont des relais aux Comores

C’est une affaire de sang, plomb et mort qui a commencé sous la «gendrocratie» de Saïd Mohamed Djohar, par financement d’«écoles coraniques» de fanatisation, de recrutement, d’embrigadement et de lavage de cerveaux de jeunes Comoriens pour les champs de tirs d’Oussama Ben Laden, où ils apprenaient le maniement des fusils, bombes, mines et lance-roquettes. Le terroriste comorien Fazul Abdullah Mohamed, originaire de Moroni, auteur des attentats contre les Ambassades des États-Unis au Kenya (213 morts) et en Tanzanie (11 morts) et 4.000 blessés, était parti étudier la Médecine à Rawalpindi, au Pakistan, mais se retrouva en Afghanistan pour faire «boum-boum» avec de vraies bombes, en compagnie d’autres Comoriens formés par les «Taliban».

La journaliste Mireille Duteil écrivait en 1994: «Environ 160 jeunes Comoriens sont partis étudier en Iran. Sur place, ils sont pris en charge par le Front islamique de Libération des Comores. Quelques dizaines d’entre eux ont été envoyés en Afghanistan se battre aux côtés des moudjahidin. Certains sont rentrés au pays, une douzaine sont en Algérie, intégrés au sein du GIA (Groupe islamique armé), auteur d’attentats antifrançais […]»: Mireille Duteil: Scoop. Poudrière comorienne, Le Point n°1120, Paris, 5 mars 1994, p. 21.

Toujours selon Mireille Duteil, «au printemps 1992, le gouvernement de Moroni servira d’intermédiaire pour la livraison d’armes à une faction somalienne. “Faux passeports, blanchiment d’argent sale: Mchangama est dans tous les coups”, confirme un haut fonctionnaire français. Il va aussi, ce qui est politiquement grave, devenir le relais, dans l’archipel, de la République islamique d’Iran. En novembre [1993], une perquisition dans les milieux islamistes de France a permis de découvrir des documents prouvant que des fonds iraniens à destination du FIS algérien passaient par la Banque internationale des Comores, à Moroni»: M. Duteil: Scoop. Poudrière comorienne, op. cit., p. 21.

Les «Taliban» ont repris le pouvoir en Afghanistan. Ils se souviennent de tous leurs élèves aux Comores, le pays le plus peuplé de Musulmans dans le Canal du Mozambique, même au-delà, du Kenya à l’Afrique du Sud. Les terroristes comoriens affiliés aux «Taliban» sont déjà en guerre auprès des «Shebab» de Somalie depuis l’époque d’Oussama Ben Laden, au Sud de la Tanzanie et au Mozambique, où au moins 12 d’entre eux ont été identifiés. Dans cette affaire, il faut aller plus loin et rappeler que les «Taliban» sont le monstre créé par l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et le Pakistan. Or, le vassal le plus fidèle des Émirats Arabes Unis et de l’Arabie Saoudite est le dictateur Assoumani Azali Boinaheri. Donc, toute l’Afrique de l’Est et l’océan Indien occidental sont en danger proche de mort par terrorisme.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 17 août 2021.

Powered by WPeMatico