You are here: Home » Actualités » Lettre ouverte à Monsieur le président de la république, le colonel AZALI Assoumani

Lettre ouverte à Monsieur le président de la république, le colonel AZALI Assoumani

Lettre ouverte à Monsieur le président de la république, le colonel AZALI Assoumani
Monsieur le président,


Huit mois après votre investiture à la magistrature suprême, la Représentation nationale motivée et revigorée par vos premières réalisations en un si court laps de temps ne peuvent que vous exprimer leurs vives félicitations et sincères encouragements. Avec la nouvelle gouvernance impulsée, plaçant en priorité l’intérêt national, au centre de vos préoccupations, vous êtes entrain de réécrire de façon indélébile, l’histoire de notre jeune république.
Les comoriens gardent en mémoire les premiers signaux émis dans le sens de l’allègement du coût de la vie, grâce auxquels les 4èmes et 5èmes piliers de l’islam (Ramadan et Pèlerinage) sont accomplis dans des conditions satisfaisantes pour l’ensemble de nos concitoyens après des longues années de déboires. Nos compatriotes se souviendront encore pour longtemps de cette initiative de la baisse des frais d’inscription à l’Université des Comores, en vue de donner le maximum de chance de réussite aux étudiants comoriens restés dans le pays.
Aujourd’hui encore avec l’inauguration de la nouvelle centrale thermique de Voidjou qui marque la fin d’un quart de siècle de crise énergétique, le dernier des sceptiques est rassuré de votre de votre volonté sans faille de placer l’Union des Comores dans la trajectoire des pays émergents. Aussi pouvons-nous affirmer sans risque d’erreur sue nous touchons à la fin de la politique politicienne, à la fin de la gestion politique à la petite semaine, qui a conduit, des décennies durant le pays à la dérive.
Les propos que vous avez tenus lors de votre conférence de presse, annonçant entre autre la fin de l’impunité et votre détermination à combattre la corruption, donnent à la population espoir et réconfort. La population comorienne se retrouve bien dans votre allocation prononcée lors de la célébration de la journée mondiale des douanes, lorsque vous avez expressément demandé aux politiques de faire une trêve des hostilités de la politique politicienne pour pouvoir enfin s’atteler à la noble besogne de la reconstruction et du développement du pays.
En effet, les Élus que nous sommes, mesurons l’ardeur et toute la difficulté de la tâche, mais restons confiants quant à vos capacités de relever les défis et de surmonter les obstacles. Nous tenons à vous rassurer de notre disponibilité de vous épauler dans ce combat, dans les limites des moyens qui ont les nôtres. En vous renouvelant ma fidélité, et toutes mes amitiés, je vous prie excellence d’agréer l’assurance de ma très haute considération.

Député TOCHA DJOHAR

Powered by Comores infos