You are here: Home » Actualités » Levée de l'immunité : Un scandale institutionnel s'est produit à l'Assemblée Nationale

Levée de l'immunité : Un scandale institutionnel s'est produit à l'Assemblée Nationale

Comme prévu, le bureau de l’A.N s’est réunis aujourd’hui pour lever l’immunité parlementaire des députés TOCHA, ALI MHADJI et DOSSAR. Pour planter le décor vers 10 h, le parlement était sous contrôle des militaires de KIKI, habillés en civil pour certains et pour les autres en tenue de sport.
Étaient présents pendant la séance, 2 sur 9 députés qui composent le bureau. Et parmi eux, on trouve le vice-président MAOULANA et M.DHOULKAMAL tous deux munis d’une procuration chacun. Et même le président de l’A.N, M.ABDOU Oussein s’est éclipsé hier pour ne pas prendre part à cette mascarade institutionnelle. Dans la conscience du vice-président, il n’était pas question de s’embarrasser avec des tracas liés au respect des institutions car le plus important était de donner satisfaction au chef de l’état. Il n’avait pas d’autre choix que d’honorer sa promesse faite au chef de l’état. Imaginer le coup de fil qu’il a donné toute suite au colonel monarque : Monsieur le président, je vous confirme que l’opération est accomplie, la levée de l’immunité parlementaire des trois députés est passée comme une lettre à la poste…
– Le président : mes félicitations ! Et les résultats ? Demanda-t-il.
– C’est simple nous étions que deux dans la salle ! Ah, c’est bien tu es vraiment un AZALI compact, je n’ai jamais douté sur ton investissement ( ndlr).

la question qu’il faut poser aux comoriens est de savoir pourquoi une demande de levée d’immunité a été rejetée il y a une semaine et 10 jours après la même demande est réactivée et de surcroît validée par deux personnes seulement? C’est probablement une violation grave des institutions et c’est sans détour une méthode racaille. Jusqu’où Maoulana est prêt a-y-allé pour assouvir les désirs d’un roitelet?

Ce qu’il faut retenir TOCHA, Ali MHADJI et DOSSAR sont devenus les combattants de la liberté; Il risquent chaque jour leur vie aux noms de la démocratie et de la liberté d’expression dans notre pays. N’aient pas de crainte car le régime totalitaire d’AZALI est entrain de faire de vous des héros.

Powered by Comores infos