You are here: Home » COMORESplus » L’homme au turban et la transition de la terreur démocratique

L’homme au turban et la transition de la terreur démocratique

Il fut un temps les “Hommes d’Etat africains” posèrent le principe qu’un Chef d’Etat ne cède pas le pouvoir avant le passage de l’ange de la mort, « malakul’mauti », céleste ou occidental. Ce temps est relativement révolu, la transposition de la démocratie a assoupli la règle. Seules des “Gourous d’États” appliquent la théorie du pouvoir d’antan, de mourir dans le pouvoir. La politique de l’abeille. L’effondrement de l’URSS a posé un autre principe de “reconversion”. Les dirigeants africains pro-communistes se sont reconvertis au libéralisme, maintenus ou retournés au Pouvoir. Illustration Mathieu Kérékou, Didier Ratsiraka….
L’Outre-Atlantique a érigé un autre principe: la pétro-croisade au XXI ème siècle, justifié par la nécessité de guerre préventive. Suivi du soulèvement du peuple contre leurs “Grands Abeilles” qui ont monopolisé leurs ruches du pouvoir à leurs propres intérêts et ceux de leurs maîtres, en l’occurrence, les occidentaux. Liquidation des “ex-dictateurs modérés (Kadaffi, Saddam), exil des “Mandataires de l’Occident” répudiés par leur peuple (Ben Ali, Compaoré). Malgré cette nouvelle donne, les transitions ne sont pas répondues aux effets escomptés. Des Nations qui vivaient en paix avec leurs “tyrans”, se sont laissés manipuler pour un soi-disant “démocratie”. Elles vivent l’enfer, s’entre-tuent, lèchent leurs doigts, et aimeraient ressusciter leurs “tyrans”. Une exception de déclencheur du Printemps arabe, dite “réussie ” et récompensé.
La transition des faméliques du Pouvoir
 

 

Amorcée en Occident par un certain Sarkozy, l’Union des Comores est contaminée. C’est notre infatigable One Man show et notre Puschiste-démocrate qui sont les leaders de cette transition. A la différence de deux, notre magicien du show politique est prêt à tout pour revenir au pouvoir. Soutenu par l’indéfectible Propagando-caricaturiste de notre réseau social, collectionneur des pavés même les plus inutiles et les hommes de droit, leurs ingrédients: «le peuple est notre force», et l’interprétation de la constitution à leur convenance. Ce conglomérat de Propagande a usé toutes les théories de la communication, du marketing politique et du contentieux constitutionnel. Notre mystère, l’homme avide du pouvoir lance sa dernière carte constitutionnelle: “l’impulsion électromagnétique constitutionnelle”. Il veut réviser la constitution par congrès, il sait qu’il n’a pas la majorité mais il compte son compte en banque. Il a presque joué ses sketch, maintenant, c’est la terreur. Halte aux députés, s’ils refusent de se monnayer, ils savent où se trouve Colonel Combo. Notre famélique est prêt à tout pour revenir dans sa ruche ?
MOHAMED Hadji
 

Powered by Comores infos