You are here: Home » Actualité » L’opposition de palabres dit chasser Azali par la palabre

L’opposition de palabres dit chasser Azali par la palabre

L’opposition de palabres dit chasser Azali par la palabre

Messieurs, c’est avec vos blablas que vous allez faire un putsch?

Par ARM

       Ouf! Mais, pourquoi cette opposition des blablas ne se tait-elle pas? Alors qu’elle ne fait et ne fera rien pour combattre la dictature, elle se lance dans des envolées lyriques tropicales pour dire doctement à un peuple écrasé par la dictature, étranglé par l’estomac et frappé au portemonnaie que la chute du dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, est acquise et doit se réaliser dans les jours à venir, «bientôt». C’est malhonnête. Comment l’opposition peut-elle pérorer en ces termes alors que:

1.- Elle ne bouge pas, mais se complaît dans une réunionite bidon et inefficace, à coups de visioconférences inutiles et infantiles.

2.- Elle ne propose rien en dehors des haines, détestations, anathèmes, vendettas, rancunes et hypocrisies en son sein.

3.- Les Anjouanais embrassent le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, sur les deux joues. Dans les années 1970-1980, Nassuf Ahmed Abdallah, fils de son père, à Domoni, et Allaoui Mohamed Ahmed, fils de son père, à Mutsamudu, mais vivant aujourd’hui en France avec femme, enfants et tout et tout, étaient les pires ennemis du monde: politique, argent et football. Aujourd’hui, ils ont créé ensemble l’Organisation anjouanaise de la Mendicité politicienne en «Haute et Bonne Société» (OAMPHBS) et l’ont mise à la disposition et au service de la dictature de Mitsoudjé. Au moment où Anjouan doit se mobiliser pour réclamer son droit à Anjouan-2021, Nassuf Ahmed Abdallah a vendu la mémoire de son père le 26 novembre 2020, dans son mausolée, à Domoni. Au moment où Anjouan doit exploiter l’assassinat du Major Hakim Bakari par la dictature pour chasser celle-ci de ses terres, Allaoui Mohamed Ahmed invite dans la honte et l’ignominie le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, pour diriger la prière mortuaire de son frère Soulaymane Mohamed Ahmed, décédé à Paris, où il était Ambassadeur des Comores. On demande à un assassin impie de prier pour l’âme de gens qu’on voudrait voir au Paradis. Les Anjouanais doivent dire aux autres Comoriens s’ils n’ont pas d’Imams sur leur île.

4.- En dehors des blablas, l’opposition ne fait rien sur le terrain. Hormis Mohamed Ali Soilihi et quelques autres acteurs politiques sincères – dont ne fait pas partie le boulanger Mouigni Baraka Saïd, fils de Saïd Soilihi –, les opposants de Grande-Comore sont tous partis palabrer en Hexagone, et ceux d’Anjouan rêvassent et font 36 coups d’État par jour à bord des embarcations pour clandestins entre leur île et le département français de Mayotte. Les opposants qui n’ont pas bougé de leur île sont ceux de Mohéli. Ils subissent l’acharnement de la dictature, mais résistent dignement à Mohéli. Qu’on se le dise! Contrairement à leurs voisins de Grande-Comore, qui s’étripent pour un leadership inexistant, aucun Mohélien ne complote contre d’autres pour être «Président de la transition pendant 3 ans dans 70 ans».

5.- Chaque île a son agenda politique, et les Grands-Comoriens ne travaillent que pour que le pouvoir reste sur leur île, pendant que les Anjouanais dansent avec le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, à un moment où les Mohéliens regardent les Anjouanais, médusés et horrifiés par tant de mascarade et d’irresponsabilité.

6.- Si l’opposition comorienne existait, ce n’est pas à moi que le peuple demanderait des armes de guerre pour renverser et tuer le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 17 avril 2021.

Powered by WPeMatico