You are here: Home » Actualité » L’opposition privilégie désormais la responsabilité

L’opposition privilégie désormais la responsabilité

L’opposition privilégie désormais la responsabilité

Plus question de petites querelles mesquines et futiles

Par ARM

       Le Roi Hassan II du Maroc avait dit: «Les partis politiques sont les instruments nécessaires de la démocratie, mais il n’y a rien de plus dictatorial que leur fonctionnement interne. Les partis sont castrateurs, réducteurs, et il faut dès lors se révéler un formidable agitateur d’idées pour inculquer à un parti son style, sa façon de voir», et avait posé une question fondamentale: «Est-ce que vous connaissez un mouvement de libération qui ne soit pas turbulent?»: Hassan II: La Mémoire d’un Roi. Entretiens avec Éric Laurent, Librairie Plon, Paris, 1993, pp. 62 et 251.

Aujourd’hui, en France, l’opposition comorienne veut organiser une grande rencontre nationale ce week-end. Il ne s’agit pas d’une seule organisation partisane mais d’une multitude de personnalités et d’entités politiques plus ou moins structurées. Plus de 30 organisations sont dans l’arène. Réunir toutes ces structures et prendre des décisions communes, voilà qui relève de la gageure. Qui plus est, la même opposition comorienne revêt désormais les habits d’un mouvement de libération nationale (MLN), dans la mesure où le but recherché est la libération des Comores. Mais, faire travailler tout le monde ensemble relève du défi permanent. Il y a trop de disparités entre les différents membres de l’opposition. Les divergences n’ont pas manqué.

Mais, aujourd’hui, chacun a compris que l’heure est à la cohésion et non à l’étalement de la vantardise des uns et des autres. Les différents patriotes qui sont en France actuellement et qui militent pour la cause sacrée contre la dictature aux Comores ont compris que le combat n’est pas engagé pour faire valoir l’égocentrisme des uns et des autres, mais pour libérer tout un pays et tout un peuple du colonialisme d’un dictateur fou et de sa famille. Les petites rancunes et querelles de personnes ont été jetées à la rivière. Le mot d’ordre est désormais la responsabilité. Or, celle-ci reste un vain mot si elle ne fait pas taire les jalousies, les mesquineries et les rivalités. Dès lors, les Comoriens qui aiment sincèrement leur pays se réjouissent de voir les patriotes agir dans le sens des intérêts du pays, en faisant taire leurs petites fâcheries.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 4 octobre 2019.

Powered by Comores infos