You are here: Home » Uncategorized » Loukman menace Papa Azali Assoumani sur sa bigamie

Loukman menace Papa Azali Assoumani sur sa bigamie

Loukman menace Papa Azali Assoumani sur sa bigamie

Il interdit à son père de passer la nuit chez sa seconde épouse

Par ARM

      Ça chauffe entre le «concubinocrate» Azali Assoumani Boinaheri et son fils Loukman, le chef putatif de l’Armée nationale de Développement (AND). La raison? Monsieur Fils ne veut pas que Papa passe la nuit chez sa seconde épouse, dont le «mariage de légalisation halal» est célébré clandestinement au lendemain du retour anticonstitutionnel et ignominieux du putschiste et fraudeur électoral à Bête-Salam, le 26 mai 2016. Monsieur Fils a été direct avec son paternel: «Nous sommes fatigués par tes histoires de seconde femme. Nous n’en pouvons plus. Nous n’en voulons plus. Ça fait jaser, cette histoire, et ce n’est bon pour personne. Alors, je te préviens: si j’apprends une seule fois que tu as passé la nuit chez ta deuxième femme et que tu as laissé seule ma mère la nuit, je sévirais. Je sévirais de la plus violente des façons. Je ne plaisante pas. Il y a un âge pour toute chose. Je ne veux plus entendre parler de tes découchages. Tu ne découches plus!».

Face à la violence du propos de Monsieur Fils, le créateur mondial de la «concubinocratie» et des mariages clandestins à la tête de l’État a eu la peur de sa vie, après celle qui l’avait poussé à aller se cacher en slip sous une table de l’Ambassade de France aux Comores, le 28 septembre 1995. Depuis cette menace virile, il a pris la sage décision de passer la journée dans les bras de la deuxième épouse, les nuits étant réservées à Maman Ambari, qui buvait du petit-lait quand Loukman menaçait son père. Ça promet.

Oui, ça promet, surtout à un moment où il y a de l’eau dans le gaz entre le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri et le beau-frère Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Assez! Assez!), qu’on accuse de compter les jours pour arriver au chiffre de 900 jours, en espérant que le dictateur de Mitsoudjé meure afin qu’il lui prenne la place. La haine entre les deux beaux-frères est tellement vivace que le ploutocrate Azali Assoumani Boinaheri ne veut plus voir le beau-frère Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Au secours! Au secours!) assumer son intérim. Ambiance, ambiance…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 11 octobre 2017.

Powered by Comores infos