You are here: Home » Actualités » L’Union Africaine dépêche un émissaire de haut niveau aux Comores

L’Union Africaine dépêche un émissaire de haut niveau aux Comores

L’Union Africaine dépêche un émissaire de haut niveau aux ComoresAddis Abéba, le 4 décembre 2015: À la demande de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, et dans le cadre de l’appui de l’UA au processus de stabilisation des Comores, l’ancien Président tanzanien Jakaya Kikwete a effectué une visite de 24 heures à Moroni, le 30 novembre 2015. La mission a eu lieu dans un contexte marqué par la préparation des élections prévues en février et en avril 2016 pour les postes de Gouverneurs des Iles autonomes et la présidence tournante de l’Union des Comores. Le bon déroulement de ces élections contribuera grandement à la consolidation des avancées enregistrées par les Comores au cours de la dernière décennie, après une longue crise séparatiste et institutionnelle, qui a pu être surmontée grâce aux efforts conduits par l’UA, avec le soutien de la communauté internationale dans son ensemble.

L’objectif de la visite était d’insister auprès des parties prenantes comoriennes sur la nécessité pour elles de faire preuve d’un sens élevé des responsabilités et de contribuer à la tenue, en 2016, d’élections paisibles, transparentes et régulières, conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution comorienne, y compris celles relatives à la présidence tournante de l’Union des Comores. À cet égard, il importe de rappeler qu’en sa 545ème réunion tenue le 21 septembre 2015, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) avait souligné l’importance que revêt la bonne tenue, en février et en avril 2016, de l’élection présidentielle et de celle des Gouverneurs des Iles autonomes, comme une étape cruciale dans le processus d’approfondissement de la réconciliation et de renforcement des institutions comoriennes. Le CPS avait également exprimé sa préoccupation face aux tentatives de certains acteurs politiques comoriens de remettre en cause le principe de la présidence tournante, tel que consacré par la Constitution comorienne. Il avait mis en garde contre ces tentatives et contre toute autre action de nature à engendrer des tensions et à compromettre les avancées enregistrées dans le processus de réconciliation et de stabilisation des Comores.

Au cours de sa visite, l’ancien Président Kikwete a rencontré le Vice-Président Bourhane Nourdine, qui assurait l’intérim du Président Ikililou Dhoinine, en mission officielle en dehors du pays; le Vice-Président chargé du Ministère des Finances, de l’Économie, du Budget de l’Investissement et du Commerce Extérieur, chargé des Privatisations, Mohamed Ali Soilihi; le Ministre des Affaires étrangères par intérim, Mohamed El-Had Abbas; le Ministre de l’Intérieur, de l’Information, de la Décentralisation, chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement, Houmed M’Saidie; le Directeur de Cabinet du Président, chargé de la Défense ; et le Président de l’Assemblée nationale, Abdou Ousseine. Il a également rencontré les anciens Présidents Azali Assoumani et Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, ainsi que d’autres acteurs politiques, à savoir le chef du Parti pour l’Entente comorienne (PEC), Fahmi Saïd Ibrahim, et le Secrétaire général du Parti JUWA, Ibrahim Mohamed Soule. L’ancien Président Kikwete a été appuyé sur le terrain par le Bureau de Liaison de l’UA aux Comores et l’Ambassade de la Tanzanie.

Dans toutes ses réunions, l’Envoyé spécial de la Présidente de la Commission a réitéré l’engagement de l’UA à continuer de soutenir le processus de stabilisation et de réconciliation aux Comores. Il a souligné la responsabilité primordiale qui incombe aux parties prenantes comoriennes de veiller à ce que les avancées enregistrées par leur pays au cours de la décennie écoulée ne soient pas remises en cause. À cet égard, il s’est fait l’écho de l’appel lancé par la CPS à toutes les parties comoriennes pour qu’elles œuvrent à l’instauration de l’environnement nécessaire à l’organisation des élections prévues dans les conditions requises de paix, de transparence et de régularité, et se conforment aux dispositions pertinentes de la Constitution de leur pays.

L’ancien Président Kikwete a été encouragé par l’engagement exprimé par tous ses interlocuteurs à faire en sorte que les avancées enregistrées par les Comores ne soient pas remises en cause. En particulier, il a noté avec satisfaction leur détermination à ne ménager aucun effort pour permettre le bon déroulement des prochaines élections.

TAGGED IN REGION(S) :
– See more at

Powered by Comores infos