You are here: Home » Actualité » L’UPDC suspend de ses rangs les Députés souillés

L’UPDC suspend de ses rangs les Députés souillés

L’UPDC suspend de ses rangs les Députés souillés

Elle ne veut pas d’élus corrompus, avilis, sales et abâtardis

Par ARM

       L’Union pour le Développement des Comores (UPDC), l’une des formations partisanes les mieux implantées sur la scène politique des Comores, a décidé de suspendre de ses rangs les moutons noirs qui ont favorisé, à l’Assemblée de l’Union des Comores, les crapuleries du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapiki, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Ces bandits du Palais du Peuple ont favorisé le vote controversé de la loi d’habilitation non moins controversée permettant au «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri de légiférer par ordonnances en matière électorale.

Ces parlementaires ripoux, qui ont perverti le mandat qu’ils ont reçu du peuple pour défendre l’intérêt général, ont inscrit leurs noms maudits dans les bas-fonds du plus puant des caniveaux. Aujourd’hui, toutes les fonctions étatiques sont dévoyées aux Comores. Les Comoriens étaient déjà malheureux de voir la Cour suprême se transformer en baisodrome pour amants de 31 ans et en lieu de toutes sortes de magouilles politiciennes. Ils pleuraient de honte sur la corruption et l’incompétence des magistrats. Maintenant, ils doivent vivre avec l’infamie la plus violente: les représentants du peuple comorien, au sein de la représentation nationale comorienne, sont devenus des arsouilles corrompues, incompétentes et sans le moindre sens de l’honneur.

Dans cette affaire, il est un homme qui est à féliciter pour le déshonneur, la veulerie, la vénalité, la petitesse et le misérabilisme de ses protégés passés et présents: Ikililou Dhoinine, ancien chef putatif des Mohéliens de Bête-Salam. Son Issa Soulé Mmadi, qu’il voulait prendre comme colistier en Grande-Comore lors de l’élection présidentielle de 2010, est dans la magouille jusqu’au trognon. Ce garçon est très sale et sans honneur. Lors des élections gubernatoriales qui n’ont pas eu lieu le 24 mars 2019, pendant que tous les vrais Mohéliens étaient en faveur de la candidature très honorable et prometteuse du Docteur Abdou Djabir, le sieur Ikililou Dhoinine avait jeté des millions de francs comoriens dans la candidature de son pantin ridicule et démantibulé Saïd Baco Attoumani dit Moigoli.

Tant qu’un mandat électif mohélien sera confié à un migrant venu d’une autre île et dont on ne connaît ni l’oncle, ni la tante, encore moins les ancêtres, Mohéli sera traînée dans le déshonneur par des faux Mohéliens. Qu’on se le dise! Alexandre Legrand, pur Français de souche, était par le passé le Député de Mohéli. Comme il avait une généalogie, il n’a jamais trahi Mohéli et les Comores. Cela étant, Mohéli aura intérêt à aller chercher ses autorités même à Marseille et à Tananarive comme elle le faisait par le passé plutôt que de placer son honneur, sa dignité, ses intérêts et ceux des Comores entre les mains de faux Mohéliens aux origines douteuses. Qu’on se le dise! Et si les chantres de la bien-pensance trouvent que ces propos sont racistes, ils sont parfaitement assumés par leur auteur. Arrêtons l’hypocrisie!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 10 septembre 2019.

Powered by Comores infos