You are here: Home » Actualités » M.BOLERO à la COI : mon pays contre un poste de secrétaire général

M.BOLERO à la COI : mon pays contre un poste de secrétaire général

 M.BOLERO à la COI : mon pays contre un poste de secrétaire général
Il est le plus mauvais ministre des Comores, mais probablement, il sera le meilleur secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien.


Le chef de laboratoire de l’hôpital Beit-salam vient d’être nommé secrétaire général de l’organisation de l’océan indien, après des bons et loyaux services et il prendra ses fonctions le 26 février prochain et cela n’est un secret pour personne car nous avons annoncé cette nomination dans nos colonnes, il y a environ deux mois. M.BOLERO fait partie de ces nombres leaders politiques comoriens qui n’ont jamais eu un mandat électif parce que le peuple les a toujours sanctionnés. Mais paradoxalement, pour y arriver, ils prennent des raccourcis qui, Malheureusement, hypothèquent la souveraineté nationale. Nommé directeur de cabinet à la présidence depuis 2 ans par son ami d’enfance, le président IKILILOU, quelques mois après, il a reçu, lors d’un voyage en France, la prestigieuse médaille de la légion d’honneur pour service rendu à la France. Mais de quel service s’agit-il ?
Puis comme par hasard, l’été dernier à l’ile de la Réunion, lors des jeux de l’océan indien, les athlètes maorais ont défilé sous le drapeau Français, sachant que sous AZALI, c’est le même BOLERO qui a négocié la participation de l’ile de Mayotte à ces jeux. Cerise sur le gâteau, un mois après cet événement, l’homme fort de Beit-Salam a volontairement laissé filer la chance qu’avaient les Comores pour organiser les jeux olympiques de l’océan indien de 2019 parce qu’il a trouvé le moyen d’arrivée en retard au moment où le comité olympique tenait sa réunion. Si un ministre trouve le moyen de rater un rendez-vous important qui engage son pays, ce qu’il y a anguille sous-roche.
Mbadakome  


 
 

Powered by Comores infos