You are here: Home » Actualité » Ma petite nièce et ex-élève Echati Assani Mari est morte

Ma petite nièce et ex-élève Echati Assani Mari est morte

Ma petite nièce et ex-élève Echati Assani Mari est morte

La mort de cette jeune femme affecte de nombreuses familles

Par ARM

«Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: “Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés» (II, La Vache, 155-157).

       Nos différentes familles, dans leur diversité clanique, sont unies dans le deuil consécutif à la mort d’Echati Assani Mari, survenue dans la nuit du samedi 22 mai 2021, à l’Hôpital de Fomboni.

Les funérailles ont eu lieu ce dimanche 23 mai 2021 à Djoiezi dans la piété et le recueillement.

Echati Assani Mari était une jeune femme très mesurée, discrète, calme et tranquille, qui a passé toute sa vie à Djoiezi.

Quand j’effectuais mon service national au Collège de Fomboni, en qualité de Professeur de français, elle faisait partie de mes élèves de la classe de 4ème A, une classe très dynamique et studieuse. Elle était ma petite nièce, mais aussi ma sœur parce que sa mère, ma cousine, avait été une seconde mère pour mes sœurs, mes frères et moi-même. Avec amour et discrétion, cette femme très pieuse et à la parole très rare continue à assumer ce rôle.

Le vendredi 14 mai 2021, lors de la célébration de la fête musulmane marquant la fin du Ramadan, Echati Assani Mari avait eu la gentillesse de m’adresser un mot pour me souhaiter joyeuse fête. En y répondant, j’étais loin d’imaginer qu’il s’agissait de l’un de nos derniers échanges dans cette existence terrestre.

La perte est immense.

La douleur est incommensurable.

Le deuil affecte de nombreuses familles.

En cette douloureuse circonstance, nous nous en remettons à Dieu, Le priant de bien vouloir agréer Echati Assani dans Sa demeure éternelle du Paradis.

«Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: “Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés» (II, La Vache, 155-157).

       Dieu, Vous êtes notre unique Protecteur, notre unique Refuge, notre unique Rempart contre le Mal. Nous implorons Votre Clémence et Votre Miséricorde pour notre chère disparue, Echati Assani Mari.

© www.lemohelien.com – Dimanche 23 mai 2021.

Powered by WPeMatico