You are here: Home » Actualités » « Mahorais je vous aime…»

« Mahorais je vous aime…»

Je remercie Dieu de m’avoir laissé en vie pour vivre ce bonheur que me procurent nos  » peut-être frères et sœurs » mahorais.

Moi qui ai passé toute ma vie à dire à la France qu’ils n’étaient et ne pourraient jamais être français.

Merci les amis mahorais de m’avoir donné raison. Non, vous ne pouvez pas être français et vous tenez à le démontrer à cette France qui voudrait coûte que coûte vous intégrer dans sa République avec ses règles, ses obligations et ses devoirs.

Vous avez raison d’incendier les habitations de ces étrangers de ne pas vous soumettre au code Napoléonien ni aux procédures judiciaires pour régler vos différents.

Vous avez raison de cracher sur ces idiots principes de « liberté, Égalité, Fraternité ». Vous avez raison de vous en foutre de cette France avec ses lois et règlements. Continuez à leur montrer que vous n’êtes pas des leurs.

Dites leur bien que Mayotte n’êtes pas La Réunion ni l’Aisne, ni le Nord, et encore moins l’Oise. Renvoyez leur à la gueule leur départementalisation! Dites leurs, chers mahorais, que chez vous c’est la loi des coupe-coupes (machettes) et des allumettes qui règnent et non le code civile, pénale ou d’urbanisme élaborés à Paris. Défendez votre non-apparence à la République.publication-image

N’écoutez pas les décisions préfectorales mais plutôt celles des chefs de bandes des quartiers qui vous guident dans cette belle et joyeuse haine envers ses « comoriens » Mettez en place des milices à la place des forces de l’ordre pour régler vos contentieux.

Allez y remplacer « Fraternité  » par « xénophobie ». Mahorais, je vous aime car vous ne m’avez pas fait mentir. Depuis 40 je leur dit que vous ne pourrez jamais être ce qu’ils appellent « citoyens de la République ».

Dites leur que votre justice se rend sous les cocotiers. Que les lois se décident au milieu des bananeraies! Ah! Merci mon dieu, ils ne sont pas français! Et ils le démontrent à qui voudra bien le comprendre.

Mais au fait êtes-vous-comoriens?

Non dites à ceux qui le croient que vous n’êtes pas non plus comoriens. Dites à ces derniers que vous vous en foutez de la solidarité fraternelle comorienne.

Dites leur que vous êtes capables de jeter des femmes et des hommes dans la rue, de leur cracher dessus, d’incendier leur habitations, de les livrer aux policiers.

Dites leurs que vos enfants sont ceux sortis directement de votre ventre, que les autres peuvent crever devant vos yeux!

Dites leurs que les principes coraniques et autres bêtises humaines du types Droits de l’Homme sont les derniers de vos soucis.

Dites à ceux qui continuent à vous prendre pour des comoriens qu’ils ont tort.

Mahorais, je vous aime, car cela fait 20 ans que je répète à ces nationalistes comoriens que vous n’êtes même pas de leur espèce. Je vous aime mahorais, car vous me réconfortez sur l’idée que vous n’êtes plus comoriens et ne serez jamais français. Ne respectez aucune règle ni de la République française ni les principes des droits humains. Mahorais je vous aime. Bon courage dans ce louable processus de déshumanisation.

Moudrakim Salim

Powered by Comores infos